Un 6/49 avec la facture d'épicerie?

Publié le 25/09/2008 à 00:00

Un 6/49 avec la facture d'épicerie?

Publié le 25/09/2008 à 00:00

Par François Normand
Dans les prochains jours, Loto-Québec lancera un projet pilote afin de tester un nouveau système de communication sans fil permettant d’offrir ce service.

La société d’État installera 80 unités dans 25 supermarchés situés à Montréal et à Québec. Ces nouvelles machines ont toutefois des limites : par exemple, elles ne permettent pas au client de choisir son numéro ni d’encaisser un billet gagnant.

« Il offre en revanche plus de flexibilité », souligne le porte-parole de la société d’État, Jean-Pierre Roy. Ainsi, les gens qui rêvent de gagner le million (ou plus...) n’auront plus à se déplacer au comptoir de Loto-Québec du supermarché pour acheter un billet de 6/49. Tout se fera désormais à la caisse.

En fait, ce système existe déjà dans certains supermarchés. Cela dit, les nouveaux appareils sont plus perfectionnés, selon M. Roy.

C’est l’entreprise française Sagem qui fournit les 80 nouveaux terminaux. Elle fournira aussi à Loto-Québec 9 000 appareils de validation traditionnels d’ici le printemps.
Si le projet pilote est concluant, Loto-Québec pourrait installer « quelques centaines » de nouveaux systèmes aux caisses des super­marchés.


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Québec allongera jusqu'à 100 M $ pour un fonds visant à aider les PME

Il y a 59 minutes | La Presse Canadienne

Dévoilée lundi, l’initiative vise également à accélérer la « transformation numérique » de ces compagnies.

Bourse: Wall Street entame la semaine en hausse

09:53 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York avait gagné du terrain la semaine dernière.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

08:22 | LesAffaires.com et AFP

La perspective de traitements efficaces contre le coronavirus encourage les marchés.