Salon de Dubaï: Emirates passe des commandes gigantesques pour servir ses ambitions

Publié le 18/11/2013 à 06:41, mis à jour le 18/11/2013 à 10:49

Salon de Dubaï: Emirates passe des commandes gigantesques pour servir ses ambitions

Publié le 18/11/2013 à 06:41, mis à jour le 18/11/2013 à 10:49

Par AFP

Photo: Bloomberg

150 Boeing 777X, 50 Airbus A380: avec ces commandes gigantesques, Emirates entend poursuivre son développement tout en servant les ambitions de Dubaï, souligne son président Tim Clark, qui promet d'autres achats d'avions.

«Je ne pense pas qu'Emirates va cesser de passer des commandes», a déclaré lundi Tim Clark lors d'un entretien avec l'AFP, au lendemain de l'annonce historique de 200 appareils au salon de Dubaï.

D'une valeur de 75 milliards de dollars au prix catalogue, ces avions serviront dans leur quasi-totalité à renouveler la flotte du transporteur de Dubaï, explique le dirigeant.

«Les 777X n'augmenteront pas notre capacité, tout simplement parce qu'à leur arrivée, ils remplaceront» les avions les plus anciens, précise M. Clark, à la tête d'Emirates depuis 2003.

S'agissant des A380, seule la moitié servira à augmenter l'offre de la compagnie.

D'autres commandes seront donc nécessaires pour satisfaire les ambitions du gouvernement de Dubaï de faire de l'émirat un hub mondial. Celui-ci entend développer le nouvel aéroport, Al Maktoum International, inauguré fin octobre pour le trafic passagers.

Et Emirates, dont le hub est actuellement implanté à l'aéroport de Dubai international, doit prendre «rapidement» une décision sur un éventuel déménagement vers cette nouvelle plateforme pour permettre aux architectes de concevoir les plans.

Le plus grand aéroport du monde


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

Canada: l'économie a connu un brusque ralentissement fin 2019

10:25 | AFP

Le PIB a progressé de seulement 0,3 %, une forte baisse par rapport à la croissance de 1,1 % au 3e trimestre.

À surveiller: Banque Nationale, Kinaxis et Banque TD

08:55 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Banque Nationale, Kinaxis et Banque TD? Voici quelques recommandations d'analystes.

Bourse: le temps de miser sur les grandes banques canadiennes?

BALADO. Les plongeons boursiers des derniers jours rendent les titres bancaires très intéressants, selon Steve Bélisle.