Richard Branson vante Pratt & Whitney Canada à Montréal

Publié le 16/02/2010 à 16:18

Richard Branson vante Pratt & Whitney Canada à Montréal

Publié le 16/02/2010 à 16:18

Par Martin Jolicoeur

Les premiers clients de Virgin Galactic verseront 200 000$US pour visiter l'espace. Photo: Bloomberg

De passage à Montréal, Sir Richard Branson, président du Groupe Virgin et fondateur de Virgin Galactic a, une fois de plus aujourd'hui, vanté le motoriste québécois Pratt & Whitney Canada.

Comme on le sait, Pratt & Whitney a été choisi pour concevoir et assembler à Longueuil, le PW308, ce moteur sensé équiper le WhiteKnightTwo de Virgin Galactic. Cet avion lanceur doit propulser dans l'espace le SpaceShipTwo, le premier engin suborbital commercial conçu à l'intention des futurs touristes de l'espace.

Le richissime homme d'affaire britannique a profité de son allocution devant la Chambre de commerce du Montréal métropolitaine aujourd'hui, pour communiquer sa passion pour quelques uns de ses projets, dont celui de l'exploitation du tourisme spatial.

Penser autrement

L'avion lanceur, auquel participera Pratt & Whitney Canada, comprend deux cabines identiques reliées par une aile presque aussi large que la voilure d'un Boeing 767. Le véhicule suborbital, le SpaceShipTwo, s'arrime sous l'aile entre les deux cabines.

Le WhiteKnightTwo décollera comme un avion ordinaire. Lorsqu'il atteindra une haute altitude, autour de 15 150 mètres (50 000 pieds), il relâchera le SpaceShip Two, qui utilisera un moteur de fusée pour prendre de l'altitude et transporter ses deux pilotes et ses six passagers à une altitude de 110 000 mètres.

Le concepteur des appareils, Brut Rutan, président et chef de la direction de Scaled Composites, a déclaré lors de l'inauguration des maquettes de l'appareil en 1998, à New-York, qu'il fallait cesser de penser de façon conventionnelle et de se limiter au lancement traditionnel par fusée.

À haute altitude, disait-il, l'air présente moins de résistance. Le fait de lancer la navette à une telle altitude permet donc de réduire la consommation de carburant du moteur de fusée et ses émissions particulièrement polluantes.

Aux dernières nouvelles, les premiers clients de Virgin Galactic devront être prêts à allonger la rondelette somme de 200 000$US pour leur voyage dans l'espace. Entre temps, à Montréal,  il en coûtait  entre 300$ et 390$ (taxes en sus) par personne pour l'entendre. Quelque 500 personnes ont assisté à l'événement.

 


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre

Sur le même sujet

Lufthansa Technik créera un maximum de 50 emplois à Montréal d'ici 2021

Son projet prévoit aussi la mise en place d’un atelier d’inspiration allemande

Ferroviaire: Bombardier sur la défensive

14/02/2019 | Martin Jolicoeur

Malgré tout, Bombardier Transport n'a pas de problèmes systémiques, se défend la direction.

À la une

Pourquoi la Chine ne peut pas laisser gagner Hong Kong

BALADO - La démocratie s'érode à Hong Kong et la Chine communiste avalera un jour l'ancien territoire britannique.

La Fed résiste à la tentation de baisser les taux

Mis à jour à 14:28 | AFP

Malgré les pressions de Donald Trump, la Fed a choisi de garder son taux directeur inchangé entre 2,25% et 2,5%.

Pressée de toutes parts, la Fed n'est pas tout à fait prête mercredi à baisser les taux

10:28 | AFP

La Banque centrale américaine (Fed) devrait encore résister à assouplir sa politique monétaire mercredi.