Régions: des «cellules de crise» pour pallier au départ d'Air Canada

Publié le 03/07/2020 à 09:11

Régions: des «cellules de crise» pour pallier au départ d'Air Canada

Publié le 03/07/2020 à 09:11

Par La Presse Canadienne
Un appareil d'Air Canada.

(Photo: La Presse canadienne)

Plusieurs organisations créent une «cellule de crise» pour trouver rapidement des solutions durables pour le transport aérien régional à la suite de coupes de services par Air Canada largement décriées.

Air Canada a annoncé plus tôt cette semaine sa décision de suspendre indéfiniment 30 liaisons régionales en plus de mettre fin à huit escales à des aéroports régionaux au pays, dont quatre au Québec. Le transporteur a notamment évoqué l’«impact dévastateur» de la crise sanitaire sur ses activités.

Jeudi, l’Alliance de l’industrie touristique du Québec (AITQ), la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ), le Réseau québécois des aéroports (RQA) et l’Union des municipalités du Québec (UMQ) ont fait état de la constitution de cette «cellule de crise». 

La cellule se réunira plusieurs fois au cours des prochaines semaines pour rencontrer les transporteurs aériens qui desservent déjà les régions et pour évaluer différents modèles d’affaires, ont indiqué ces organisations par communiqué.

Elles ont ajouté que le «dialogue sera ouvert» avec le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, et le ministre des Transports du Québec, François Bonnardel.

Le président−directeur général de l’AITQ, Martin Soucy, a martelé que le développement de l’accès aérien était fondamental pour assurer la compétitivité du Québec. 

Le président−directeur général de la FCCQ, Charles Milliard, a déclaré que la mise sur pied de cette cellule de crise représente «un message fort de plusieurs acteurs pour souligner l’urgence d’agir».

Le premier vice−président de l’UMQ et maire de Gaspé, Daniel Côté, a fait valoir que le front uni souhaitait «des solutions maintenant, pour une mise en place dès cet automne».

La première rencontre de la cellule de crise aura lieu en début de semaine prochaine. 

Au Québec, les aéroports touchés sont ceux situés à Gaspé, Baie−Comeau, Mont−Joli ainsi que Val−d’Or. Deux autres sont situés en Ontario (Kingston et North Bay), en plus d’un au Nouveau−Brunswick (Bathurst) et un à Terre−Neuve−et−Labrador (Wabush).

Sur le même sujet

La réputation d'Air Canada ternie par l'aveuglement des administrateurs

Édition du 16 Juin 2021 | Jean-Paul Gagné

CHRONIQUE. Ils n’ont pas vu les risques de leur décision sur la réputation de leur société.

Nourrir les bobos

10/06/2021 | Anne Marcotte

BLOGUE INVITÉ. La situation des travailleurs étrangers chez Demers et les primes versées chez Air Canada sont désolantes

À la une

Il faut faire la lumière sur Lithium Amérique du Nord

19/06/2021 | François Normand

ANALYSE. Les entreprises doivent pouvoir investir dans environnement d'affaires transparent et prévisible.

Seuls les fous ne changent jamais d'idée

18/06/2021 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Warren Buffett est un bon exemple d'investisseur qui a su s'adapter au fil des années.

Le suspense persiste autour de Lithium Amérique du Nord

18/06/2021 | François Normand

Un juge de la Cour supérieure du Québec a reporté de 10 jours l'audience pour déterminer l'avenir de la minière.