Qui est Jacques Bernier ?

Publié le 27/04/2009 à 00:00

Qui est Jacques Bernier ?

Publié le 27/04/2009 à 00:00

Par Alexandre Paillé
M. Bernier a été conseiller stratégique au Fonds de solidarité FTQ et a travaillé en collaboration avec la Caisse de dépôt et placement du Québec et le gouvernement du Québec.

Il était vice-président principal TIC et innovations industrielles au Fonds de solidarité FTQ depuis 2004. À ce titre, il a réalisé des investissements totalisant plus de 500 millions $ dans plus de 60 entreprises et fonds spécialisés.

Jacques Bernier a participé directement au démarrage d’une douzaine d’entreprises de haute technologie à titre de fondateur ou de dirigeant.

Le nouveau dirigeant du Fonds Teralys Capital est titulaire d’un baccalauréat en génie industriel de l’École polytechnique de Montréal.

Il a entamé sa carrière en mettant sur pied le Centre d’innovation industrielle de Montréal. Il a été ensuite directeur général et cofondateur de BGH Planning, fabricant de logiciels spécialisé dans la planification urbaine, de même que vice-président et cofondateur d’OMVPE Technologies, fabricant de semi-conducteurs.

De 1987 à 2002, il a cofondé et présidé Téléport de Montréal, un incubateur industriel dans le domaine des communications qui regroupait des infrastructures, des produits et des services de haute technologie des secteurs des télécommunications, des technologies de l’information et du multimédia.

Il est aussi membre du conseil d’administration et du comité exécutif de l’Association canadienne du capital de risque et d’investissement (CVCA).

À la une

Profils atypiques: les zèbres, qui sont-ils vraiment?

BLOGUE INVITÉ. La notion de «zèbre» a été proposée pour la première fois par la psychologue Jeanne Siaud Facchin.

Les Affaires accueille le journaliste Emmanuel Martinez

Il y a 34 minutes | Marine Thomas

Il couvrira les sujets touchant à l’entrepreneuriat, les PME, la stratégie d’entreprise et le leadership.

Ottawa conclut un plan d'aide à Air Canada de 5,9G$

Le transporteur aérien devra rembourser les vols annulés en raison de la pandémie de COVID-19.