Lockheed Martin a conclu une entente avec CAE au Salon du Bourget

Publié le 17/06/2013 à 17:31

Lockheed Martin a conclu une entente avec CAE au Salon du Bourget

Publié le 17/06/2013 à 17:31

Par AFP

Le constructeur américain de l'avion de chasse furtif F-35, Lockheed Martin (NYSE:LMT), a conclu une entente avec le fabricant canadien de simulateurs de vols CAE (TSX:CAE).

L'entente entre Lockheed Martin et CAE a été atteinte lundi au Salon du Bourget, à Paris, et annoncée alors que la ministre associée de la Défense nationale, Kerry-Lynne Findlay, affirmait à la Chambre des communes, à Ottawa, qu'aucune décision n'avait encore été prise quant au remplacement de la flotte actuelle d'appareils F-18.

En vertu de l'accord, CAE doit fournir des services de formation au Canada.

Steve O'Bryan, vice-président chez Lockheed Martin, a indiqué que la contribution industrielle du Canada au programme de développement et de production du F-35 commençait à peine, ajoutant que l'entente était en phase avec l'intention du gouvernement fédéral de développer des capacités industrielles clés.

Gene Colabatistto, responsable du président de groupe produits de simulation, formation et services associés militaires chez CAE, a de son côté rappelé que les deux entreprises avaient déjà collaboré ensemble relativement aux nouveaux avions de transport Hercules C-130J de l'aviation canadienne.

Le gouvernement fédéral a mis en veilleuse l'achat de chasseurs F-35, au coût de plusieurs milliards de dollars, le temps de se pencher sur les autres alternatives, à la suite de la publication d'un rapport du vérificateur général sur le projet d'acquisition.Le constructeur américain de l'avion de chasse furtif F-35, Lockheed Martin (NYSE:LMT), a conclu une entente avec le fabricant canadien de simulateurs de vols CAE (TSX:CAE).

L'entente entre Lockheed Martin et CAE a été atteinte lundi au Salon du Bourget, à Paris, et annoncée alors que la ministre associée de la Défense nationale, Kerry-Lynne Findlay, affirmait à la Chambre des communes, à Ottawa, qu'aucune décision n'avait encore été prise quant au remplacement de la flotte actuelle d'appareils F-18.

En vertu de l'accord, CAE doit fournir des services de formation au Canada.

Steve O'Bryan, vice-président chez Lockheed Martin, a indiqué que la contribution industrielle du Canada au programme de développement et de production du F-35 commençait à peine, ajoutant que l'entente était en phase avec l'intention du gouvernement fédéral de développer des capacités industrielles clés.

Gene Colabatistto, responsable du président de groupe produits de simulation, formation et services associés militaires chez CAE, a de son côté rappelé que les deux entreprises avaient déjà collaboré ensemble relativement aux nouveaux avions de transport Hercules C-130J de l'aviation canadienne.

Le gouvernement fédéral a mis en veilleuse l'achat de chasseurs F-35, au coût de plusieurs milliards de dollars, le temps de se pencher sur les autres alternatives, à la suite de la publication d'un rapport du vérificateur général sur le projet d'acquisition.Le constructeur américain de l'avion de chasse furtif F-35, Lockheed Martin (NYSE:LMT), a conclu une entente avec le fabricant canadien de simulateurs de vols CAE (TSX:CAE).

L'entente entre Lockheed Martin et CAE a été atteinte lundi au Salon du Bourget, à Paris, et annoncée alors que la ministre associée de la Défense nationale, Kerry-Lynne Findlay, affirmait à la Chambre des communes, à Ottawa, qu'aucune décision n'avait encore été prise quant au remplacement de la flotte actuelle d'appareils F-18.

En vertu de l'accord, CAE doit fournir des services de formation au Canada.

Steve O'Bryan, vice-président chez Lockheed Martin, a indiqué que la contribution industrielle du Canada au programme de développement et de production du F-35 commençait à peine, ajoutant que l'entente était en phase avec l'intention du gouvernement fédéral de développer des capacités industrielles clés.

Gene Colabatistto, responsable du président de groupe produits de simulation, formation et services associés militaires chez CAE, a de son côté rappelé que les deux entreprises avaient déjà collaboré ensemble relativement aux nouveaux avions de transport Hercules C-130J de l'aviation canadienne.

Le gouvernement fédéral a mis en veilleuse l'achat de chasseurs F-35, au coût de plusieurs milliards de dollars, le temps de se pencher sur les autres alternatives, à la suite de la publication d'un rapport du vérificateur général sur le projet d'acquisition.Le constructeur américain de l'avion de chasse furtif F-35, Lockheed Martin (NYSE:LMT), a conclu une entente avec le fabricant canadien de simulateurs de vols CAE (TSX:CAE).

L'entente entre Lockheed Martin et CAE a été atteinte lundi au Salon du Bourget, à Paris, et annoncée alors que la ministre associée de la Défense nationale, Kerry-Lynne Findlay, affirmait à la Chambre des communes, à Ottawa, qu'aucune décision n'avait encore été prise quant au remplacement de la flotte actuelle d'appareils F-18.

En vertu de l'accord, CAE doit fournir des services de formation au Canada.

Steve O'Bryan, vice-président chez Lockheed Martin, a indiqué que la contribution industrielle du Canada au programme de développement et de production du F-35 commençait à peine, ajoutant que l'entente était en phase avec l'intention du gouvernement fédéral de développer des capacités industrielles clés.

Gene Colabatistto, responsable du président de groupe produits de simulation, formation et services associés militaires chez CAE, a de son côté rappelé que les deux entreprises avaient déjà collaboré ensemble relativement aux nouveaux avions de transport Hercules C-130J de l'aviation canadienne.

Le gouvernement fédéral a mis en veilleuse l'achat de chasseurs F-35, au coût de plusieurs milliards de dollars, le temps de se pencher sur les autres alternatives, à la suite de la publication d'un rapport du vérificateur général sur le projet d'acquisition.

À la une

Garder la tête haute en entrant dans la «maison des exclus»

BLOGUE INVITÉ. Retour sur une soirée d'élimination qui a finalement été le début d'une grande aventure.

À surveiller: Marché Goodfood, DuPont et Cenovus Energy

Il y a 51 minutes | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Marché Goodfood, DuPont et Cenovus Energy? Voici quelques recommandations d'analystes.

10 choses à savoir mercredi

Une IA pour commenter les matchs du CH? L'Alberta «viole les droits des enfants». Comment devenir président des USA!