Les trois nouveaux satellites d'observation canadiens lancés avec succès

Publié le 13/06/2019 à 06:55

Les trois nouveaux satellites d'observation canadiens lancés avec succès

Publié le 13/06/2019 à 06:55

Par La Presse Canadienne

Trois satellites canadiens, qui représentent «la prochaine génération de technologies d'observation de la Terre», ont été déployés avec succès, mercredi, une heure après avoir été mis en orbite à 600 kilomètres d'altitude, a indiqué l'Agence spatiale canadienne.

La mission de la «Constellation RADARSAT» du gouvernement canadien a été lancée mercredi à 10 h 17 (HAE) à bord d'une fusée «Falcon 9» de la société SpaceX, à partir de la base militaire américaine de Vandenberg, en Californie.

Le lancement s'est déroulé sans problème, selon l'Agence spatiale canadienne; le déploiement des trois satellites identiques a eu lieu environ une heure après le décollage de la fusée.

Ce projet de 1,2 milliard $ du gouvernement canadien remplacera le satellite RADARSAT-2, qui est en orbite depuis 2007.

Une fois pleinement opérationnels, vers la fin de l'année, les trois satellites équidistants feront le tour de la Terre toutes les 96 minutes, en formation, à une vitesse de 27 200 kilomètres/heure. Ils devraient transmettre 250 000 images par année, soit 50 fois plus que le RADARSAT de première génération.

Le nouveau système constitue une mise à niveau majeure par rapport à son prédécesseur: il sera capable de revoir un point précis de la surface de la Terre tous les quatre jours, comparativement à 24 jours pour le RADARSAT-2.

Un responsable de l'Agence spatiale canadienne a indiqué que les premières images étaient attendues dans les prochaines semaines. Les satellites serviront à de nombreuses applications, notamment la surveillance des glaces de mer et des voies navigables, la supervision des secours lors de catastrophes naturelles, et la gestion agricole et forestière.

Les trois satellites pourront balayer la Terre jour et nuit et quelles que soient les conditions météorologiques. Ils ont la capacité de capter une image d'un lieu donné sur environ 90 pour cent de la surface de la planète, mais ils seront principalement utilisés par le gouvernement fédéral pour surveiller le territoire canadien.

À suivre dans cette section


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

Sur le même sujet

L'armée à la recherche de propositions pour s'attaquer aux débris spatiaux

17/01/2020 | AFP

Les forces armées canadiennes demandent de l'aide pour faire un peu de ménage dans l'espace.

NorthStar Earth and Space: ce «Softimage de l'espace» veut mettre Montréal en orbite

18/10/2019 | Alain McKenna

BLOGUE. NorthStar Earth and Space veut «avoir un effet transformateur global» sur une industrie qui vaudra 1000G$US.

À la une

Découvrez la nouvelle formule de Les Affaires!

21/01/2020 | Les Affaires

Consultez le fruit de nos réflexions sur qui nous sommes et ce que nous voulons offrir à nos chers lecteurs.

François Lambert, nouveau collaborateur de Les Affaires

Retrouvez ce franc-parler qui a fait sa renommée en alternance dans nos pages. En voici un extrait:

L'inflation monte de 2,2%, en décembre au Canada

09:55 | AFP

Les prix de l’énergie ont contribué à cette augmentation.