Le président d'Air Canada touchera 5M$ à la fin de la semaine

Publié le 27/03/2012 à 16:16, mis à jour le 27/03/2012 à 19:52

Le président d'Air Canada touchera 5M$ à la fin de la semaine

Publié le 27/03/2012 à 16:16, mis à jour le 27/03/2012 à 19:52

Calin Rovinescu, président et chef de la direction d'Air Canada. Photo: Bloomberg

Au moment où les ex-employés d’Aveos multiplient les initiatives pour sauver leur emploi, le président et chef de la direction d’Air Canada, Calin Rovinescu, s’apprête à toucher une prime de rétention de 5M$.

C’est la somme que le patron du transporteur aérien s’était fait promettre au moment de son embauche, en avril 2009, si ce dernier était toujours au service d’Air Canada, trois ans plus tard, soit le samedi 31 mars 2012.

Cette prime de «maintien en fonctions» s’ajoute à son salaire de base (37%), et à différents régimes d’intéressement, comme un régime annuel de participation aux bénéfices et des options d’achat d’actions et unités d’actions liées au rendement.

Selon le contrat de travail, le salaire de base de M. Rovinescu pour l’exercice terminé le 31 décembre 2010 s’élevait à 800 000$. Ce contrat prévoyait également le versement de paiements jalonnés de 150 000$ par trimestre civil de 2010, et un million d’options visant l’achat d’actions à droit de vote de catégorie B d’Air Canada au prix de l’exercice de 0,97$ l’action.

C’est ainsi qu’en 2009, sa rémunération totale s’est élevée à quelque 2,6M$ et qu’en 2010, elle atteignait grâce au versement lié au rendement de 1,3M$ d’actions et d’un régime d’intéressement annuel de 1,6M$, une rémunération totale de 4,5M$.

Dans la circulaire de direction de sollicitation de procurations de mars 2011, on peut lire que les «ententes en matière de rémunération de M. Rovinescu ont été structurées afin de l’inciter à quitter le poste qu’il occupait (en avril 2009), à renoncer à d’autres intérêts et occasions d’affaires et à demeurer à demeurer au sein d’Air Canada un certain temps».

Avant d’être nommé à cette fonction, en avril 2009, M. Rovinescu agissait depuis 2004, à titre de cofondateur et directeur principal de Marchés des capitaux Genuity, une importante banque d’investissement indépendante au Canada.

Auparavant, M. Rovinescu a été vice-président général, Croissance et stratégie d’Air Canada, de 2000 à 2004. Durant cette période, il a également occupé le poste de chef de la restructuration, après qu’Air Canada se soit placée sous la protection de la loi sur les arrangements des créanciers des compagnies (LACC) à partir de 2003.

M. Rovinescu détient une formation en droit. Pendant 21 ans, de 1979 à 2000, M. Rovinescu agissait à titre d’avocat, puis d’associé du cabinet montréalais Stikeman Elliott.

 

À la une

Bourse: Wall Street retrouve le moral et termine en forte hausse

Mis à jour le 07/12/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture la séance sur un gain de plus de 300 points.

À surveiller: CGI, Dollarama et Lion Électrique

07/12/2021 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de CGI, Dollarama et Lion Électrique? Voici quelques recommandations d’analystes.

Titres en action: American Airlines, Intel, Airbus, ABB

Mis à jour le 07/12/2021 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.