Lait contaminé : des bonbons chinois retirés en Grande-Bretagne

Publié le 24/09/2008 à 00:00

Lait contaminé : des bonbons chinois retirés en Grande-Bretagne

Publié le 24/09/2008 à 00:00

Par La Presse Canadienne
Dans un communiqué, Tesco déclare ne pas disposer de preuve que les bonbons White Rabbit (Lapin Blanc) soient contaminés, mais précise qu'ils ont été retirés mardi des rayons par précaution. Ils étaient vendus dans un petit nombre des magasins britanniques dans le rayon de produits du monde.

Tesco a également retiré les bonbons Lapins Blancs de ses magasins en Chine et Malaisie, les deux seuls autres pays où la chaîne commercialise ces confiseries.

En Nouvelle-Zélande, l'autorité sanitaire des aliments a annoncé mercredi avoir découvert des traces de mélamine dans des bonbons "Lapin Blanc" importés de Chine.

"Ce produit contient des niveaux suffisamment élevés de mélamine qui peuvent, chez certains individus, entraîner des problèmes de santé, notamment des calculs rénaux", note la directrice adjointe de l'agence, Sandra Daly, dans un communiqué. "Les niveaux que nous avons découverts dans ces produits sont inacceptables".

Au moins 12 pays, de l'Indonésie à la Colombie, ont interdit des produits laitiers chinois par crainte du lait contaminé à la mélamine. Cette substance chimique toxique a été découverte dans des échantillons de lait produits par 22 compagnies chinoises, dont les deux principaux producteurs de produits laitiers du pays.

À la une

À surveiller: WSP Global, Intertape Polymer et Dye & Durham

Il y a 44 minutes | Dominique Beauchamp

Que faire avec les titres de WSP Global, Intertape Polymer et Dye & Durham? Voici quelques recommandations d'analystes.

Trucs de pro pour rendre vos employés plus actifs au boulot

Il y a 37 minutes | Catherine Charron

Votre équipe sera plus dégourdie et productive, aura un niveau d’énergie plus élevé, et aura du plaisir à travailler.

Volte-face de Tesla sur les paiements en bitcoin

08:24 | AFP

Elon Musk a affirmé que Tesla n'accepte plus le bitcoin pour des raisons environnementales.