La rémunération du patron d'Air Canada grimpe de 28%

Publié le 12/04/2019 à 16:37

La rémunération du patron d'Air Canada grimpe de 28%

Publié le 12/04/2019 à 16:37

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123RF)

Le chef de la direction d’Air Canada (AC), Calin Rovinescu, a vu sa rémunération totale grimper à 11,5 millions $ l’an dernier, ce qui représente une hausse de 28 % par rapport à sa rémunération de 9 millions $ pour l’exercice précédent.


La rémunération totale des six principaux dirigeants du transporteur a atteint 24,9 millions $ en 2018, soit une hausse de 24 % par rapport à celle de 20,1 millions $ de l’exercice précédent, révèle la circulaire de sollicitation de procurations en prévision de l’assemblée annuelle des actionnaires du transporteur, le 6 mai.


La rémunération directe de M. Rovinescu s’est élevée à 8,9 millions $, et celle-ci devrait grimper à 10,4 millions $ pour 2019.


La rémunération directe comprend un salaire de base de 1,4 million $, des attributions d’actions et d’options de 5,6 millions $ et une valeur du régime de retraite d’environ 1 million $.


M. Rovinescu, qui dirige la ligne aérienne montréalaise depuis 2009, a également reçu une prime de 3,5 millions $.


Air Canada a réalisé un chiffre d’affaires record de 18,07 milliards $ en 2018, malgré un plongeon du bénéfice net à 167 millions $, contre 2,03 milliards $ un an plus tôt.


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

18/05/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

À surveiller: Air Canada, Nvidia, et Prometic

17/05/2019 | Jean Gagnon

Voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

À la une

Immobilier: l'activité et les prix grimpent de 3% en avril

21/05/2019 | Les Affaires - JLR

Bulletin JLR-LesAffaires. Le marché du condo continue d’avoir le vent dans les voiles, à l'exception de Laval et Québec.

Le FMI juge que le Canada ne devrait pas assouplir ses règles hypothécaires

«Cela serait malvenu, car la dette des ménages reste élevée», explique-t-il dans un rapport.

Le marché de la propriété de luxe en croissance au Québec

21/05/2019 | Joanie Fontaine

BLOGUE INVITÉ. Dans la région de Mtl, 3% des unifamiliales vendues en 2018 ont été acquises au coût de 980 000$ ou plus.