Hausse de productivité en vue chez Bell Helicopter

Publié le 07/12/2011 à 09:57, mis à jour le 07/12/2011 à 10:51

Hausse de productivité en vue chez Bell Helicopter

Publié le 07/12/2011 à 09:57, mis à jour le 07/12/2011 à 10:51

Le Bell 412, assemblé à Mirabel, au Québec.

Bell Helicopter Textron Canada pourrait voir sa cadence de production accélérer avant longtemps.

C’est du moins ce que son président, Barry Kohler, a révélé hier après-midi, en marge d’un colloque sur l’innovation en aérospatial, organisé par Aéro Montréal, au Palais des congrès de Montréal.

«Nous pourrions connaître une hausse de production dans un proche avenir», a-t-il déclaré, affirmant sans plus de détails que plusieurs «signes positifs sur le marché» le laissaient croire.

PLUS : Bell Helicopter: plaidoyer pour une exécution plus rapide

Ce dernier estime que cette hausse se fera fort probablement progressivement, refusant de s’étendre sur la possibilité que le développement d’un nouveau produit vienne gonfler son carnet de commande. «Je ne commenterai pas sur ce sujet, a-t-il dit. Nous nous attendons à une croissance stable.»

Cela dit, Bell Helicopter ne prévoit pas devoir accompagner cette hausse de production d’une augmentation de son personnel, actuellement évalué à quelque 1 900 employés, principalement basés à Mirabel, au Québec.

Le complexe de Mirabel est une division de l’américaine Bell Helicopter, elle-même une filiale de Textron, basée au Texas. Elle se spécialise dans la fabrication et la commercialisation d’hélicoptères militaires et civils.

Au Canada, Bell Helicopter se spécialise dans la commercialisation d’hélicoptères civils, au service principalement de l’industrie pétrolière, de l’exploration minière, et de divers services de sécurité.

Tout récemment, Bell a vendu à une société indonésienne, PT Dirgantara Indonesia, cinq appareils Bell 412, nouvellement améliorés. Ces appareils, qui doivent être livrés d’ici la fin de 2012, seront utilisés par différentes agences gouvernementales indonésiennes.

 

À suivre dans cette section

À la une

Quand les Québécois découvraient la Bourse dans nos pages

Édition du 21 Février 2024 | Sophie Chartier

SPÉCIAL 95 ANS. «Des entreprises comme Cascades et Couche-Tard, elles sont extrêmement reconnaissantes envers le REA.»

95 ans d'ambition et d'innovation

Édition du 21 Février 2024 | Marine Thomas

BILLET. Cela fait déjà 95 ans que le journal «Les Affaires» informe les décideurs du Québec.

Bourse: Wall Street reprend son souffle et finit en baisse

Mis à jour le 26/02/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a terminé en baisse.