F-35: Héroux-Devtek réaffirme sa confiance

Publié le 03/02/2012 à 17:25, mis à jour le 03/02/2012 à 17:42

F-35: Héroux-Devtek réaffirme sa confiance

Publié le 03/02/2012 à 17:25, mis à jour le 03/02/2012 à 17:42

Photo: Bloomberg

La direction d’Héroux-Devtek a renouvelé sa confiance dans le programme de fabrication de l’avion chasseur F-35, objet des pires prévisions depuis plusieurs mois.

«Pour les deux prochaines années, le F-35 ne nous rapportera peut-être pas autant que nous l’avions prévu. Mais à long terme, ce programme sera bon pour nous», a répondu à un analyste Gilles Labbé, le président et chef de la direction d’Héroux-Devtek, au cours d’une conférence téléphonique ce matin à l’occasion de la présentation de ses derniers résultats.

Lire : Héroux-Devtek: les profits bondissent de 34%

La semaine dernière, le Département américain de la défense a confirmé son intention de mettre un frein à la croissance de production du chasseur F-35.

Le nouvel échéancier n’a pas encore été diffusé officiellement, mais plusieurs fuites ont fait état d’un besoin par le Pentagone de 29 F-35 pour 2013, soit une diminution de 30% par rapport aux 42 livraisons de F-35 d’abord prévues. Le nombre de commandes demeurerait à 29 pour 2014, au lieu de 62, et grimperait à 44 en 2015 (au lieu de 81) et à 61 en 2016 (au lieu de 108).

«Nous savons tous que le Pentagone a fait des coupures, a reconnu M. Labbé. Cela dit, il faut remarquer que malgré tout, le gouvernement américain demeure fortement impliqué dans ce programme», aussi connu sous l’acronyme JSF (pour Joint Strike Fighter).

Un optimisme que partage l’analyste Cameron Doerksen, de la Financière Banque Nationale. Tout en admettant que ces reports de commandes augmenteront les risques financiers pour Héroux-Devtek, il estime tout au plus à 10M$, et ce à compter seulement de 2014, le manque à gagner de l’entreprise.

«La bonne nouvelle, écrit M. Doerksen, est que le programme F-35 n’est pas en danger d’être annulé. Au contraire, Washington planifie toujours de commander le même nombre de chasseurs qu’à l’origine du programme, soit 2 443.»

Sans compter que si le Département américain de la défense se montre moins gourmand qu’espéré, Lockheed Martin remporte un certain succès en réussissant à vendre le F-35 à d’autres pays que les États-Unis et le Canada. «Les ventes au Japon et en Israël aident à compenser le ralentissement de la croissance de production envisagée», s’est réjoui M. Labbé.

Le titre d’Héroux-Devtek a fait bonne figure aujourd’hui, en clôturant aujourd’hui à 8,24$ l’action à la Bourse de Toronto, en hausse de 0,39$, ou 4,97%. Au cours de la semaine, il a grimpé de 0,84$, ou 11,35%.

 

À la une

Bourse: nouvelle séance noire à Wall Street, les indices dévissent

Mis à jour le 18/05/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto en baisse de 390 points.

Les supermarchés Target plombés par la hausse des coûts, l'action s'effondre

18/05/2022 | AFP

La hausse des coûts de transport et les changements d'habitude des consommateurs ont fortement pesé sur les marges.

À surveiller: Aya Gold & Silver, George Weston et Equinox Gold

18/05/2022 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres d'Aya Gold & Silver, George Weston et Equinox Gold? Voici des recommandations d'analystes.