Déprimés, les Anglais boivent moins de bière

Publié le 27/10/2008 à 00:00

Déprimés, les Anglais boivent moins de bière

Publié le 27/10/2008 à 00:00

Par La Presse Canadienne
L'Association britannique des brasseurs et cafetiers (British Beer and Pub Association) a déclaré lundi avoir vendu entre juillet et septembre 161 millions de pintes (environ un demi-litre) de moins qu'en 2007 à la même période. On compte environ 57.000 pubs en Grande-Bretagne.

La bière avait déjà amorcé son déclin ces dernières années. Des milliers de pubs ont fermé à travers tout le pays -1.400 pour 2007, dans un contexte d'interdiction de fumer dans les lieux publics et de coûts croissants des alcools. La tendance (-8,1% dans les pubs, bars et restaurants) s'est cependant accélérée et s'est étendue aux ventes en supermarché (-6%), selon le baromètre trimestriel de la British Beer and Pub Association. L'organisation regroupe 98% des professionnels des professionnels du secteur en Grande-Bretagne.

image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

À la une

Y a-t-il un avenir pour la production d'aluminium au Québec?

19/10/2019 | François Normand

ANALYSE. L’industrie vit une crise qui nécessite une révolution économique, mais surtout technologique.

La région de l'aluminium, mais pas seulement

Édition du 14 Septembre 2019 | Pierre Théroux

FOCUS SAGUENAY–­LAC-SAINT-JEAN. Impossible de la manquer. En arrivant à la ville de Saguenay, ...

La Bourse est figée en attendant un signal

BLOGUE. Il faudra plus que la résolution des conflits pour redonner un réel nouvel élan à la Bourse, selon ce stratège.