CSeries: commande de Korean Air

Publié le 29/07/2011 à 06:19, mis à jour le 29/07/2011 à 06:19

CSeries: commande de Korean Air

Publié le 29/07/2011 à 06:19, mis à jour le 29/07/2011 à 06:19

Par La Presse Canadienne

Photo : Bombardier

Bombardier Aéronautique a reçu une commande ferme de 10 avions de ligne CS300 en Corée du Sud.


Le constructeur a annoncé que la lettre d'intention signée par Korean Air le 21 juin au Salon aéronautique de Paris relative à l'achat de 10 avions de ligne CS300 avait été convertie en commande ferme.


La transaction, dont les détails financiers n'ont pas été publiés, comprend également des options sur 10 avions CS300 et des droits d'achat sur 10 autres avions CS300.


Elle fait passer les commandes fermes de la gamme d'avions CSeries de Bombardier auprès de divers clients à 133 appareils.


Ces clients ont également pris 119 options et 10 droits d'achat sur des biréacteurs de ligne CSeries.


Les avions CS300 de Korean Air seront propulsés par des turbosoufflantes à réducteur PW1521G de Pratt & Whitney.


PLUS : Bombardier: la concurrence frappe fort


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Ferroviaire: Bombardier sur la défensive

14/02/2019 | Martin Jolicoeur

Malgré tout, Bombardier Transport n'a pas de problèmes systémiques, se défend la direction.

Global 7500: Bombardier s'entend avec Triumph

Pour un montant symbolique, l’avionneur mettra la main sur la chaîne de production de l’entreprise américaine.

À la une

L'accès à la propriété: la quadrature du cercle

BUDGET FÉDÉRAL. Ottawa introduit un nouveau programme d’aide pour les premiers acheteurs et améliore le RAP.

Budget fédéral: des indices sur les thèmes de la campagne électorale

Sans surprise, le déficit atteint 14,9G$ pour l'année financière qui se termine et grimpera à 19,8G$ en 2019-2020.

Budget fédéral: l'aide au journalisme se concrétise

BUDGET FÉDÉRAL. La principale mesure demeure le crédit d’impôt de 25 % sur les coûts de la main-d’œuvre.