Charest défend l'ALENA à New York

Publié le 24/09/2008 à 00:00

Charest défend l'ALENA à New York

Publié le 24/09/2008 à 00:00

Par La Presse Canadienne
A deux pas de Wall Street, où les géants du secteur financier vacillent depuis quelques jours, M. Charest a reconnu que les difficultés économiques avaient donné de la vigueur au discours protectionniste, aux Etats-Unis.

Mais le premier ministre québécois a affirmé qu'il fallait faire contrepoids en présentant les avantages de l'Accord de libre-échange nord-américain.

"Je vois un mouvement qui a pris de l'ampleur depuis 2000, où à chaque élection présidentielle on s'attaque à l'ALENA, a-t-il déclaré en marge d'une conférence organisée par un groupe de recherche sur la politique internationale. C'est pour ça que nous devons offrir la contrepartie."

M. Charest a indiqué que depuis la ratification de l'Accord de libre-échange nord-américain, les échanges commerciaux ont plus que doublé entre les Etats-Unis, le Canada et le Mexique.

Il a aussi insisté sur le fait que sept millions d'emplois américains dépendent de l'économie canadienne.

Lors d'un discours prononcé plus tôt, M. Charest a exposé ses projets de libéralisation des échanges avec la France et l'Union européenne et il a exprimé le souhait qu'avec toutes ces initiatives, le Québec soit la bougie d'allumage qui permettra aux Etats-Unis d'arriver à une entente semblable avec les pays européens.

"Nous espérons que ces négociations pourront servir de matrice à un accord plus large entre les Etats-Unis et l'Union européenne, a-t-il dit. Ce n'est pas pour demain ou l'an prochain, mais c'est quelque chose qui pourrait se produire dans cinq ou 10 ans."

Dans le cadre de cette conférence, organisée par la Foreign Policy Association, M. Charest a aussi rencontré le gouverneur de l'Etat de New York, David Paterson, en compagnie du président d'Hydro-Québec, Thierry Vandal.

Ils ont ensuite annoncé qu'ils coprésideront en novembre un sommet conjoint Québec-New York où il sera question d'environnement, d'énergie et de technologies environnementales.

M. Charest a affirmé que ce quatrième sommet entre les deux gouvernements sera l'occasion de "donner plus de vigueur à une relation économique qui est de l'ordre de 9 milliards $ en échanges de part et d'autre".

Lors d'une conférence de presse conjointe avec M. Charest, M. Paterson a affirmé que la relation économique avec le Québec était florissante mais il a démontré de l'intérêt pour la question du développement des sources d'énergie.

"Nous croyons que les occasions de développement économique reposent sur des sources d'énergie plus vertes", a-t-il dit.

Par ailleurs, M. Charest a affirmé que le gouvernement examine actuellement la possibilité que l'Hôpital Saint-Luc soit démoli pour laisser toute la place à la construction du Centre hospitalier universitaire de Montréal.

"Les gens proposent des approches qui font appel à la destruction de l'édifice et on verra si c'est le cas, a-t-il dit. Peu importe le scénario choisi, on veut rester dans les délais prévus."

Lors de sa mission d'une journée à New York, M. Charest a participé à une rencontre avec les représentants d'une entreprise du secteur financier qui pourrait être intéressée à avoir des activités au Québec.

Il a aussi accordé une entrevue au magazine Business Week.

En soirée, toujours dans le cadre du World Leadership Forum organisé par la FPA, il devait participer à un dîner en compagnie du président mexicain Felipe Calderon.

À la une

Bourse: la techno a plombé Wall Street

Mis à jour à 17:03 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Il s'agit de la plus lourde chute du Nasdaq sur une séance depuis la mi-mars.

À surveiller: Cascades, Lion et Telus

08:31 | Catherine Charron et Stéphane Rolland

Que faire avec les titres de Cascades, Lion et Telus? Voici quelques recommandations d’analystes.

Titres en action: Panasonic, TC Énergie, Enbridge

Mis à jour à 07:44 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.