Ce qui empêche les compagnies aériennes de dormir

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Décembre 2014

Ce qui empêche les compagnies aériennes de dormir

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Décembre 2014

Par Martin Jolicoeur

[Photo : Shutterstock]

Profitant de la chute du prix du carburant, l’industrie du transport aérien entame la prochaine année avec un rare optimisme. La semaine dernière, l’Association internationale du transport aérien (IATA) a haussé de 10 % ses prévisions de bénéfice pour 2014, à 19,9 milliards de dollars américains, et de 25 % de plus pour l’année prochaine, à 25,5 G$ US.


N’empêche, au sortir d’une année pour le moins atypique à plusieurs points de vue, les sociétés aériennes ont de bonnes raisons de perdre le sommeil.



En voici cinq:


Enjeu 1 - Un avion de passagers pris pour cible


Enjeu 2 - Un Boeing disparaît sans laisser de traces 


Enjeu 3 - L’Ebola et d’autres maladies infectieuses


Enjeu 4 - Attention : passagers turbulents à bord 


Enjeu 5 - L’aviation perçue comme une vache à lait




image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Lufthansa Technik créera un maximum de 50 emplois à Montréal d'ici 2021

Son projet prévoit aussi la mise en place d’un atelier d’inspiration allemande

Ferroviaire: Bombardier sur la défensive

14/02/2019 | Martin Jolicoeur

Malgré tout, Bombardier Transport n'a pas de problèmes systémiques, se défend la direction.

À la une

Metro prend le plein contrôle de Première Moisson

Après les Coutu, au tour de la famille Colpron-Fiset de céder les rênes de Première Moisson.

Dans la classe moyenne? Voici pourquoi tu t'appauvris

BALADO - La classe moyenne a glissé de 64 à 61% de la population de l'OCDE depuis 40 ans. Au Canada, c'est 58%.

Débat: les sables bitumineux, un investissement vert?

BLOGUE. Le panel «L'avenir de la finance durable au Canada» a soulevé plusieurs questions. Je les dépose pour réflexion.