Ce qui empêche les compagnies aériennes de dormir

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Décembre 2014

Ce qui empêche les compagnies aériennes de dormir

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Décembre 2014

[Photo : Shutterstock]

Profitant de la chute du prix du carburant, l’industrie du transport aérien entame la prochaine année avec un rare optimisme. La semaine dernière, l’Association internationale du transport aérien (IATA) a haussé de 10 % ses prévisions de bénéfice pour 2014, à 19,9 milliards de dollars américains, et de 25 % de plus pour l’année prochaine, à 25,5 G$ US.

N’empêche, au sortir d’une année pour le moins atypique à plusieurs points de vue, les sociétés aériennes ont de bonnes raisons de perdre le sommeil.

En voici cinq:

Enjeu 1 - Un avion de passagers pris pour cible

Enjeu 2 - Un Boeing disparaît sans laisser de traces 

Enjeu 3 - L’Ebola et d’autres maladies infectieuses

Enjeu 4 - Attention : passagers turbulents à bord 

Enjeu 5 - L’aviation perçue comme une vache à lait


À la une

Mini-budget Girard: un exercice d'équilibriste

Mis à jour le 27/11/2021 | Jean-Paul Gagné

CHRONIQUE. Éric Girard avait raison d’afficher un large sourire quand il a présenté son mini-budget.

Négocions un Buy North American, ça presse!

27/11/2021 | François Normand

ANALYSE. Le nationalisme économique et le protectionnisme aux É.-U. sont là pour de bon. Il faut un «game changer».

Que la politique s'occupe mieux de nous!

COURRIER DES LECTEURS. Le taux de participation, je l’ai aussi en travers de la gorge! Mais pas pour les mêmes raisons…