Bourget : un «buzz», mais pas encore de commandes de CSeries pour Bombardier

Publié le 16/06/2015 à 12:38

Bourget : un «buzz», mais pas encore de commandes de CSeries pour Bombardier

Publié le 16/06/2015 à 12:38

Le CS300 de Bombardier. (Photo: Bloomberg)

Au deuxième jour du Salon de l’aéronautique et de l’espace Paris-Le Bourget, la québécoise Bombardier n’a pu encore annoncé de nouvelles commandes. Mais son spectacle aérien quotidien semble, lui, commencer à porter ses fruits.

«Je peux vous confirmer que nous observons un volume intense de visiteurs. On sent qu’il y a un momentum, que nous profitons d’un buzz positif qui ne peut que nous être favorable», a déclaré au journal Les Affaires, Isabelle Gauthier, directrice des communications de Bombardier Avions commerciaux.

Ce momentum s’explique en partie par la décision de Bombardier de jouer le tout pour le tout cette année, en inscrivant son nouveau CS300, le plus grand des avions de la gamme CSeries, sur la liste des appareils en démonstration dans le cadre d’un spectacle aérien offert tous les jours dans le ciel du Salon international Paris-Le Bourget.

Organisé tous les deux ans, en alternance avec celui de Farnborough, en Grande-Bretagne, cet événement est considéré comme le plus important de l’industrie aéronautique mondiale. Cette année, un total de 120 aéronefs de tout acabit et 2 260 exposants de 47 pays, y sont réunis dans l’espoir d’attirer l’attention de compagnies aériennes et grandes sociétés de location d’aéronefs.

Ainsi, depuis hier, sur le coup de 13H30 (heure de Paris), le CS300 de Bombardier prend son envol, attirant innévitablement vers le ciel, le regard intéressé de milliers d’acheteurs et professionnels de l’industrie présents. Le tour de piste de Bombardier suit le vol du Starduster SA300, un biplace à hélices, et devance celui du Airbus A380, le géant des airs. 

Dès son premier spectacle terminé hier, Bombardier aurait senti la différence. Depuis, ce momentum s’exprimerait par un volume élevé de visiteurs (600 par jour), doublé d'un intérêt inhabituel de la presse. Déjà, précise avec sourire Isabelle Gauthier, la conférence pré-Bourget de Bombardier, avait réussi à attirer dimanche plus de 150 journalistes internationaux.

La situation n'est pas simple à gérer pour l'équipe de Bombardier, déjà aux prises avec des agendas débordés. «C’est normal quand on y pense, poursuit Mme Gauthier. Nos deux avions CSeries, pour la première fois en Europe, sont les vedettes du salon. Ce sont, sans conteste, les deux étoiles du Bourget 2015.»

Malheureusement, cela ne semble pas avoir suffi jusqu'à présent pour provoquer des ventes instantannées. Depuis le début de 2015, Bombardier n'a annoncé aucune commande d'avion CSeries, alors qu'elle en avait divulgué 21 au cours de la même période en 2014. Elle a par contre obtenu 7 nouvelles commandes de CRJ et 25 de turbopropulsés Q400 depuis le début de l'année, un niveau semblable à celui de l'an dernier.

Le carnet de commandes d'avions commerciaux de Bombardier s'élève actuellement à 385 appareils, dont 243 sont de la gamme CSeries. Les trois quarts des commandes de CSeries (190) concernent le CS300, dont le prix de catalogue s'établit à 72 millions de dollars américains. 

À la fermeture des marchés, le mardi 16 juin, la valeur du titre de Bombardier avait reculé de 0,17$, à 2,45$. Il s'agit d'une baisse de 6,49% depuis le cours de fermeture de la veille à la Bourse de Toronto.

LIsez notre couverture du Bourget

Bourget: Swiss rejette toute responsabilité liée aux retards du CSeries

Bourget: Bombardier prépare une commande militaire

Bourget: les analystes croient au CSeries... mais à moyen ou long terme seulement

Bourget: Un «buzz» mais encore aucune nouvelle commande pour Bombardier

Bourget : Ottawa brille par son absence

Bourget: Les dix minutes de gloire du CSeries de Bombardier

Bourget: Québec prêt à devenir actionnaire de Bombardier

Bourget: Westjet Encore passe une commande de six nouveaux Q400

Bourget: le CSeries dépasserait les objectifs

Bourget: Le tout Québec aéronautique converge vers Le Bourget

Quelles sont les entreprises du Québec au Salon du Bourget de 2015?

Bourget: tous les regards sont tournés vers Bombardier

À la une

Bourse: Wall Street finit la semaine en hausse, moins anxieuse d'une récession et de l'inflation

Mis à jour le 24/06/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse de près de 350 points.

Bourse: un parallèle avec le début des années 2000

24/06/2022 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Je suis en train de lire «No Rules Rules» écrit par Reed Hastings, le cofondateur de Netflix.

Le français, notre langue d'affaires

BLOGUE INVITÉ. Soyons fiers de cette langue rassembleuse qui rythme nos vies depuis des générations.