Bombardier réaménage ses facilités de crédit

Publié le 18/12/2008 à 00:00

Bombardier réaménage ses facilités de crédit

Publié le 18/12/2008 à 00:00

Par La Presse Canadienne
L'entreprise a précisé que sa division Bombardier Transport a signé, le 17 décembre dernier, une entente pour une facilité de lettres de crédit de 3,75 milliards d'euros (environ 5,4 milliards $ US) avec un syndicat d'institutions financières internationales. La facilité, arrivant à échéance en 2013, a été mise en place en Europe au seul bénéfice de Bombardier Transport.

Parallèlement, Bombardier a amendé sa facilité de lettres de crédit syndiquée existante, échéant en décembre 2011, en réduisant le montant de la facilité à 840 millions $ US (de 4,3 milliards d'euros). Cette facilité amendée est maintenant consentie par un groupe de banques nord-américaines et elle est dédiée à l'appui des activités de Bombardier Aéronautique ainsi qu'aux besoins généraux de l'entreprise.

Bombardier dit avoir atteint ses objectifs de s'assurer un accès à plus long terme à des lettres de crédit en Europe, de conserver sa capacité d'émission de lettres de crédit et de relâcher une portion des encaisses actuellement nanties pour ses besoins généraux (environ 275 millions d'euros), tout en optimisant l'alignement de ses facilités bancaires sur les activités de ses deux groupes industriels, soit Bombardier Aéronautique et Bombardier Transport.

"En ces temps difficiles pour l'économie, Bombardier est heureuse qu'il soit clairement démontré que son plan d'affaires bénéficie de l'appui des banques", a déclaré François Lemarchand, vice-président principal et trésorier.

À la une

L'épargne-retraite devient hors de portée pour les jeunes adultes canadiens

Il y a 49 minutes | La Presse Canadienne

79% des Canadiens âgés de 18 à 34 ans affirment qu’épargner pour la retraite coûte trop cher.

«Au secours, mon salaire ne me permet plus de m'en sortir!»

MAUDITE JOB! «Encore 15 jours d'inflation comme ça et je ne vais pas réussir à boucler la fin de mois.»

La pérennité des dons compromise auprès des organismes philanthropiques

PHILANTHROPIE. Au cours des cinq dernières années, le nombre de dons a diminué de 2,7%.