Bombardier: pas de reprise avant 2012

Publié le 22/10/2009 à 10:10

Bombardier: pas de reprise avant 2012

Publié le 22/10/2009 à 10:10

Par Martin Jolicoeur

Le nombre d'annulations a diminué et que les prix se sont stabilisés. Photo : Bombardier

Bombardier ne peut espérer de reprise véritable dans le secteur de l'aviation d'affaires avant 2012, estime un analyste de l'industrie aéronautique pour le compte d’UBS.


Selon Fadi Chamoun, remarque une stabilisation dans le secteur de l'aviation d'affaires, après des mois de décroissance continue provoquée par la crise financière, et les mesures de resserrement des principales sociétés américaines. L'analyste revient du Salon annuel du National Business Aviation Association, qui se tenait ces derniers jours à Orlando, en Floride.


Il appert qu'après des mois de traversée du désert, le nombre d'annulations a diminué et que les prix se sont stabilisés. Une situation qui contribue à maintenir la valeur de l'action de Bombardier à son niveau actuel.


Par contre, les nouvelles commandes demeurent rares et la reprise dans les cadences des livraisons n'est pas prévue avant la fin de 2011 ou le début de 2012. M. Chamoun s'attend à ce que cette reprise se fasse graduellement et qu'elle n'atteigne pas le plafond atteint en 2007-2008 avant plus tard dans la décennie. Ce dernier ne s’attend à aucune hausse importante de l'action avant 2012, ou l'année fiscale 2013.


 


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

À la une

Est-ce la tâche du gouvernement de sauver nos sièges sociaux?

BLOGUE INVITÉ. Le gouvernement doit tout faire pour éviter que certaines entreprises dites stratégiques soient vendues.

Que faut-il savoir sur Huawei?

Les consommateurs apprécient ses appareils, mais les États s'inquiètent de la proximité entre l'entreprise et Pékin.

À surveiller : Loblaw, BRP et Blackberry

Que faire avec les titres de Loblaw, BRP et Blackberry? Voici quelques recommandations d’analystes.