Bombardier célèbre en douce ses cinq ans au Mexique

Publié le 03/06/2011 à 08:00, mis à jour le 03/06/2011 à 07:58

Bombardier célèbre en douce ses cinq ans au Mexique

Publié le 03/06/2011 à 08:00, mis à jour le 03/06/2011 à 07:58

Par Martin Jolicoeur

Il y a cinq ans, Bombardier comptait 160 travailleurs à son usine de Querétaro au Mexique. Le même complexe en compte maintenant 1600. Cet ouvrier mexicain travaille à la conception d'un avion de la famille Global de Bombardier. Photo: Bloomberg

Sans tambour ni trompette, Bombardier a célébré en grand, le mois dernier, son cinquième anniversaire d’activités au Mexique.

La cérémonie s’est déroulée à Querétaro, le 2 mai, en présence de dignitaires et des 1 600 employés de son usine mexicaine. Une cérémonie d’envergure donc qui  sera passée complètement inaperçue dans la presse financière nord-américaine.

Et pour cause. Un communiqué de presse, daté du 6 mai dernier (4 jours après l’événement), a été ajouté sur le site web de l’entreprise canadienne. Mais contrairement à son habitude, Bombardier n'a pas diffusé ce même communiqué sur les fils de presse (MarketWire, CanadaNewsWire CNW, etc.) auxquels sont abonnés les différentes entreprises de presse du Canada et des États-Unis.

Résultat : malgré l’importance de l’événement, bien peu de gens auront remarqué la croissance fulgurante que Bombardier connaît au Mexique. D’une équipe modeste de quelque 160 employés il y a cinq ans, l’usine de Querétaro a multiplié depuis par dix l’importance de son effectif mexicain.

Discrétion inhabituelle

Questionnée sur les raisons qui motivent cette discrétion , la porte-parole de Bombardier Aéronautique, Haley Dunne, jure qu’elle n’était en rien stratégique et qu’elle ne pourrait, de ce fait, faire partie d’une quelconque stratégie de communication visant à faire oublier sa présence grandissante en territoire mexicain.

« Cette discrétion n’était pas intentionnelle. Au contraire, a-t-elle dit, nous sommes très fiers de ce que nous accomplissons au Mexique depuis cinq ans. »

Après vérification, Bombardier a expliqué que le dossier avait été géré par le département des relations publiques de l’entreprise au Mexique. Ce dernier se serait occupé de diffuser la nouvelle aux journalistes du Mexique, mais ne l'aurait pas la diffusée sur les fils de presse de l’extérieur du pays, jugeant cette information d’intérêt trop local.


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

Sur le même sujet

Lufthansa Technik créera un maximum de 50 emplois à Montréal d'ici 2021

Son projet prévoit aussi la mise en place d’un atelier d’inspiration allemande

Ferroviaire: Bombardier sur la défensive

14/02/2019 | Martin Jolicoeur

Malgré tout, Bombardier Transport n'a pas de problèmes systémiques, se défend la direction.

À la une

Immobilier: un bon 2e trimestre malgré un mois de juin moins éclatant

BLOGUE INVITÉ. En juin, les ventes de propriétés résidentielles ont reculé par rapport à la même période l'an dernier.

Stella-Jones: Brian McManus part l’esprit tranquille

Entrevue. Le PDG explique les raisons de son départ et ce qu’il voit pour Stella-Jones pour la suite.

Desjardins: une protection numérique permanente offerte à tous les membres

Mis à jour à 11:27 | La Presse Canadienne

L’affaire se transportera également à Ottawa, lundi après-midi.