Avior remporte un nouveau contrat

Publié le 02/03/2010 à 09:44

Avior remporte un nouveau contrat

Publié le 02/03/2010 à 09:44

Le Bell 429 auquel travaillera la société Avior. Un contrat de 35 M$US. Photo: Bell Helicopter

Produits intégrés Avior,  de Laval, vient d’obtenir un nouveau contrat pluriannuel de Bell Helicopter Textron Canada, à Mirabel.

D’une valeur de 35M$US, ce contrat vise la fourniture de structures d'assemblage du nouvel hélicoptère 429. Plus spécifiquement, Avior fabriquera la structure du capot moteur, à l’aide de matériaux sophistiqués de composites et d'aluminium.

Le travail composite sera effectué à l'usine d'Avior spécialisée pour le composite à Granby, et la fabrication des métaux se fera aux installations de fabrication et d'assemblage d'Avior à Laval. Une soixantaine de nouveaux emplois devraient être créés.

« Cette entente à long terme renforce également l'excellent partenariat d'affaires que les deux sociétés partage depuis 22 ans et aligne nos intérêts stratégiques pour développer de nouveaux produits et technologies à l'aide de matériaux composites de pointe», a déclaré Stephen Kearns, président et chef de la direction d'Avior.

En 2008, Avior a entamé un plan d'expansion considérable de son usine de composite de Granby afin d'élever son niveau de technologie et d'accroître ses capacités de production. L'entreprise a doublé l'espace de production de sa salle blanche, a ajouté de nouvelles technologies et processus d'inspection et récemment, a installé un autoclave supplémentaire de 2.4 m par 8 m.

Le modèle 429 est l’un des appareils les plus avant-gardiste de Bell Helicopter; hélicoptère à bimoteur léger, certifié pour les règles de vols aux instruments (IFR), et utilisé pour les secours médicaux d'urgence (SMU) et sur les missions d'affaires et de servitudes.

 

À la une

Comment se protéger des fraudeurs en voyage?

Il y a 30 minutes | La Presse Canadienne

L’augmentation de la fraude numérique peut être attribuée à l’évolution de l’économie vers des niveaux prépandémiques.

Déconstruire les vieux mythes

BLOGUE INVITÉ. En achetant Clearwater Seafoods, les Mi’kmaq ont montré qu’ils savent brasser des affaires.

Les objectifs d’Equinor, BP et Shell «incompatibles» avec l’accord de Paris

13:30 | AFP

Les scénarios parviennent pas à limiter le réchauffement et dépasseraient largement la limite de 1,5 °C.