Airbus annonce la fin de la production du A380

Publié le 14/02/2019 à 06:47

Airbus annonce la fin de la production du A380

Publié le 14/02/2019 à 06:47

Par La Presse Canadienne

La production de l'avion géant A380 arrivera bientôt en bout de piste.


En effet, le constructeur aéronautique Airbus a annoncé jeudi la fin prochaine de son programme de très gros porteur qui n'a jamais remporté le succès commercial escompté. Le dernier exemplaire sera ainsi livré en 2021.


Dans un communiqué, le président exécutif d'Airbus, Tom Enders, a expliqué que le carnet de commandes n'était plus suffisant pour permettre à l'avionneur de maintenir la production de l'A380.


Entre 3000 et 3500 emplois pourraient être affectés par cette décision. Cependant, la compagnie a fait remarquer que la cadence de production de certains autres modèles de sa flotte était en croissance.


L'Airbus A380 a fait sensation lorsqu'il est entré en exploitation il y a 12 ans car il était le plus gros avion de ligne au monde, avec une capacité de quelque 800 passagers. Cependant, les attentes n'ont jamais été comblées, en raison de sa forte consommation de carburant et d'une mécanique beaucoup plus élaborée qui l'expose à des risques plus élevés de panne.


De plus, un grand nombre d'aéroports n'ont pas les infrastructures requises pour accomoder l'A380.


La compagnie aérienne Emirates, basée aux Émirats arabes unis, est le principal client de l'A380. Elle en recevra 14 autres d'ici la fin de 2021, ce qui portera sa flotte de ce gros porteur à 123.


En novembre 2007, un Airbus A380 s'était posé pour la première fois à l'Aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal, un événement qui avait été très couru.


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Brèche informatique chez Airbus: des données d'employés touchées

30/01/2019 | AFP

Il s’agit de la seconde intrusion ou attaque visant un grand groupe français en 48 heures.

Mobile: le syndicat AIMTA veut rencontrer les dirigeants d'Airbus

À terme, plus de 400 personnes vont s’affairer à assembler des avions destinés aux clients américains de l’A220.

À la une

Est-ce la tâche du gouvernement de sauver nos sièges sociaux?

BLOGUE INVITÉ. Le gouvernement doit tout faire pour éviter que certaines entreprises dites stratégiques soient vendues.

Que faut-il savoir sur Huawei?

Les consommateurs apprécient ses appareils, mais les États s'inquiètent de la proximité entre l'entreprise et Pékin.

À surveiller : Loblaw, BRP et Blackberry

Que faire avec les titres de Loblaw, BRP et Blackberry? Voici quelques recommandations d’analystes.