Naissance d'un nouvel incubateur de recherche sur les médicaments

Publié le 23/11/2012 à 10:09, mis à jour le 23/11/2012 à 10:54

Naissance d'un nouvel incubateur de recherche sur les médicaments

Publié le 23/11/2012 à 10:09, mis à jour le 23/11/2012 à 10:54

Photo: Bloomberg

Comme l’annonçait LesAffaires.com il y a plusieurs semaines, le gouvernement du Québec, AstraZeneca et Pfizer ont annoncé ce matin la création d’un nouvel incubateur de recherche sur les nouveaux médicaments.

L'Institut Néomed doit rassembler sous un même toit tous les intervenants en R&D du secteur biopharmaceutique, dont les universités, entreprises et chercheurs. À terme, on s’attend à ce que plus d’une centaine d’employés hautement spécialisés y travaillent.

Un total de 100M$ sera investi pour établir et soutenir ce centre de recherche au cours des cinq prochaines années. Québec injecte dans le projet la somme de 28M$, AstraZeneca Canada ajoute 5M$, et Pfizer Canada investit 3,5M$.

Le nouveau centre s’installera dans l’immeuble de 120 000pi2 abandonné en février par AstraZeneca dans le Technoparc de Montréal.  AstraZeneca a vendu au centre les anciens laboratoires pour 1 $ à l’organisme sans but lucratif. L’acte de vente précise que l'immeuble, construit en 1996 dans l’arrondissement Saint-Laurent, vaut près de 27 M$.

Le communiqué officiel soutient que la contibution d'AstraZeneca s'élève à 35M$. Cela comprend le terrain, l'édifice de recherche en neurosciences et des installations de laboratoires à la fine pointe de la technologie. AstraZeneca fait également un don de la propriété intellectuelle associée à des projets et molécules pour le traitement de la douleur.

L’organisme vise à regrouper des petites entreprises de biotechnologies. Comme les grandes pharmaceutiques ne veulent plus prendre le risque de développer des molécules de A à Z, elles pourraient investir dans celles de ces petites entreprises quand elles se rapprochent de la commercialisation.

À la une

Pourquoi les prix du bois d'oeuvre resteront élevés

23/06/2021 | François Normand

Une étude du Rosen Consulting Group montre un effondrement des stocks de nouvelles maisons aux États-Unis depuis 1968.

Chute rapide des prix du bois d’oeuvre

16/06/2021 | François Normand

La valeur des contrats à terme a diminué à 14 reprises au cours des 16 dernières séances de négociation.

Une femme de promesse

23/06/2021 | Emmanuel Martinez

Lyne Blanchette a courageusement repris l'entreprise le Ranch cunicole à la suite de la mort de son mari.