Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires
  • Accueil
  • |
  • Une marque de reconnaissance qui sort de l’ordinaire!

Une marque de reconnaissance qui sort de l’ordinaire!

Jean-François Bertholet|Mis à jour le 11 avril 2024

Une marque de reconnaissance qui sort de l’ordinaire!

(Photo: 123RF)

BLOGUE INVITÉ. Il y a de ces moments qui réchauffent le cœur à l’aube du congé des Fêtes. Le «party» annuel de samedi dernier dans l’entreprise immobilière américaine St John Properties en est tout un.

La société de 198 employés a remis des enveloppes rouges contenant des petites surprises pour ses employés… soit un bonus moyen de 50 000$! Certains ont même reçu 270 000$, le montant variant en fonction de l’ancienneté.

Pourquoi ce geste: les patrons voulaient célébrer l’atteinte d’un de leurs grands objectifs de cette année, soit d’avoir développé 20 millions de pieds carrés de propriétés. «Afin de célébrer l’accomplissement de notre objectif, nous voulions remercier nos employés de façon à ce que cela ait un impact significatif sur leur vie», a déclaré le fondateur Edward St John. «J’éprouve de la gratitude pour chacun de mes employés, leur effort et leur dévouement. Je ne pouvais penser à une meilleure façon de le démontrer.»

Si 10 millions de dollars ont été versés dans cette soirée, c’est plutôt la générosité, la solidarité et les valeurs humaines qui émergent de cette vidéo. Le fait que cette prime soit discrétionnaire et volontaire, par opposition à une prime négociée, augmente d’autant plus sa valeur aux yeux de ceux qui la reçoivent.

Avec l’arrivée massive des «robots qui voudront nos emplois» et les gains de productivité qui en résulteront, le débat de notre siècle tournera certainement autour de l’inégalité des revenus.

Sachez qu’aux États-Unis, suite à la réforme financière Dodd-Franck, les entreprises cotées en bourse doivent désormais dévoiler leur ratio de paie entre le PDG et l’employé médian. Gageons que cette pratique deviendra de plus en plus commune et exigée par les travailleurs partout dans le monde.

Les employés seront ainsi à même de constater l’écart parfois énorme qui les sépare de leurs dirigeants, voire l’évolution de cet écart à travers les années. Des employés à qui on aura demandé de faire plus avec moins, au détriment de leur santé, seront-ils cyniques lors des remerciements de fin d’année alors que le PDG aura vu au même moment sa rémunération progresser? «Put your money where your mouth is», comme le dit le célèbre adage que l’on pourrait traduire par «Quand les bottines suivent les babines»!

Comme le disait le philosophe Cornel West, «n’oubliez jamais que la justice ressemble à l’amour que l’on montre en public».