Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Ottawa suspend le vaccin d’AstraZeneca pour les moins de 55 ans

La Presse Canadienne|Mis à jour le 26 avril 2024

Ottawa suspend le vaccin d’AstraZeneca pour les moins de 55 ans

L’Agence européenne des médicaments évalue un potentiel lien entre le vaccin d’AstraZeneca et des caillots sanguins associés à une thrombocytopénie. (Photo: La Presse Canadienne)

Après avoir clamé sur tous les fronts que le vaccin d’ AstraZeneca est efficace et sécuritaire, les autorités fédérales et provinciales en suspendent maintenant l’utilisation pour les personnes de moins de 55 ans. 

Cette décision fait suite à une nouvelle recommandation du Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI), dévoilée lundi. 

Le CCNI relève que « des cas rares et graves de caillots sanguins » ont été répertoriés en Europe, principalement chez des femmes de moins de 55 ans, à la suite de l’administration du vaccin. Les complications sont survenues de quatre à 16 jours après la réception du vaccin. 

Aucun cas de ce genre n’a été répertorié au Canada jusqu’à présent. 

Quoi qu’il en soit, Santé Canada a annoncé qu’il obligera les fabricants d’AstraZeneca et de Verity Pharmaceuticals/Serum Institute of India à fournir « une évaluation approfondie des avantages et des risques du vaccin selon l’âge et le sexe dans le contexte canadien ». 

Ce n’est qu’après ces nouvelles données que le Canada décidera s’il peut administrer le vaccin de nouveau aux moins de 55 ans. 

En attendant, l’Agence de la santé publique du Canada recommande aux personnes de moins de 55 ans qui ont reçu le vaccin dans les 20 derniers jours de surveiller leurs symptômes. 

Elles doivent consulter un médecin si elles ressentent de l’essoufflement, une douleur thoracique, un gonflement des jambes, une douleur abdominale persistante ou une apparition soudaine de maux de tête sévères, entre autres. 

Le CCNI souligne que les décisions entourant la deuxième dose de vaccin aux personnes de moins de 55 ans ayant déjà reçu une dose d’AstraZeneca « seront déterminées sur la base des données et recherches les plus récentes ». 

Les provinces, elles, ont déjà annoncé tour à tour qu’elles allaient se conformer à la nouvelle recommandation du CCNI. Elles en avaient été informées lors d’une rencontre, dimanche soir, et n’ont pas attendu l’annonce fédérale avant de décréter une pause dans la vaccination. 

Jusqu’à maintenant, le Canada a reçu 500 000 doses d’AstraZeneca produites par le Serum Institute of India. Mardi, 1,5 million d’autres doses d’AstraZeneca doivent être acheminées des États-Unis.