Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Nombre de voyageurs en hausse: les autorités américaines alarmées

AFP|Mis à jour le 26 avril 2024

Nombre de voyageurs en hausse: les autorités américaines alarmées

Dimanche, plus de 1,5 million de passagers ont été enregistrés dans les aéroports américains, un niveau qui n'avait pas été atteint depuis le 15 mars 2020. (Photo: Getty images)

Au lendemain d’un record de voyageurs dans les aéroports depuis un an aux États-Unis, les autorités sanitaires se sont alarmées lundi d’un relâchement des Américains face à la COVID-19, et les ont implorés de poursuivre leurs efforts malgré une campagne de vaccination lancée à pleine vitesse.

«Ce n’est pas le moment de voyager», a martelé lors d’un point de presse Rochelle Walensky, la directrice des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), principale agence fédérale de santé publique.

Dimanche, plus de 1,5 million de passagers ont été enregistrés dans les aéroports américains, un niveau qui n’avait pas été atteint depuis le 15 mars 2020, selon les données de l’Agence de sécurité dans les transports (TSA).

«La plupart des voyages dont nous avons connaissance sont liés à des gens qui partent en vacances de printemps», a regretté Mme Walensky. 

Symbole de cet afflux de touristes: les autorités de Miami Beach en Floride ont déclaré l’état d’urgence ce week-end et imposé un couvre-feu. 

«Nous ne sommes pas seulement inquiets de ce qu’il peut se passer dans les avions, mais également lorsque les gens sortent et se mélangent», a expliqué Mme Walensky.

«Nous devons agir maintenant, et j’ai peur que si nous ne faisons pas maintenant ce qu’il faut, nous soyons confrontés à une nouvelle poussée (de l’épidémie), comme nous le voyons en Europe actuellement», a-t-elle prévenu. 

Après avoir fortement chuté à partir de mi-janvier, la courbe de contaminations aux États-Unis ne baisse plus et est actuellement bloquée sur un plateau (entre 50 000 et 60 000 nouveaux cas détectés chaque jour).

«Le taux de diminution des morts (quotidiens) a ralenti», s’est inquiétée la responsable, notant par ailleurs une augmentation des cas dans certaines régions (Midwest et Nord-Est du pays).

Elle a estimé que «la levée continue des mesures de prévention» ainsi que la «diffusion rapide de variants inquiétants» étaient «une menace sérieuse».

Les États-Unis sont engagés dans une course pour vacciner le plus rapidement possible leur population: près de 25% a déjà reçu au moins une dose d’un des trois remèdes autorisés, et 13% est entièrement vaccinée.