Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires
  • Accueil
  • |
  • Le leadership ne s’apprend pas en lisant des livres!
Dominic Gagnon

Innovation entrepreneuriale

Dominic Gagnon

Expert(e) invité(e)

Le leadership ne s’apprend pas en lisant des livres!

Dominic Gagnon|Mis à jour le 11 avril 2024

Le leadership ne s’apprend pas en lisant des livres!

Photo : Alexandra Fuller pour Unsplash.com

EXPERT INVITÉ.  J’ai personnellement toujours été un grand fanatique de lecture d’affaires. Dans les dernières années, j’ai dévoré des centaines de livres dont plusieurs qui abordaient différentes thématiques de la gestion. Même s’il est vrai que ces livres offrent souvent des idées et des stratégies précises, j’ai surtout réalisé que les véritables compétences en leadership et en gestion ne s’apprennent pas le nez dans un livre, mais sur le terrain!

Dernièrement, un jeune entrepreneur ambitieux que je mentore m’a appelé pour me demander des suggestions de bons livres de gestion ainsi que des conseils pour devenir un meilleur leader. Ma réponse fut assez simple : «pour devenir meilleur en gestion, tu dois mieux comprendre les gens». En fait, j’ai fini par réaliser que j’en apprenais beaucoup plus sur le leadership en général par des lectures sur la psychologie, l’intelligence émotionnelle ou encore la philosophie que dans n’importe quel livre d’affaires.

Voici donc quelques leçons cruciales que vous ne pouvez pas apprendre dans un livre de gestion.

Rien ne vaut plus que l’expérience!

S’il y a une chose qui est certaine, c’est que lire sur la façon de gérer les choses n’est pas la même chose que de les vivre. En gestion, vous acquérez beaucoup plus d’expérience en naviguant dans diverses situations et pas seulement en lisant à leur sujet.

Par exemple, la majorité des livres vous diront qu’il est important de rapidement laisser partir une personne qui sous-performe constamment, avec que cela n’affecte pas votre équipe. Et ils ont bien raison! En revanche, le livre ne pourra jamais vraiment vous préparer à une conversation difficile. Selon moi, prendre les mesures nécessaires est quelque chose qui, quel que soit le nombre de livres que vous lisez, restera toujours difficile. Toutefois, vous apprendrez à force de vivre des situations de la sorte et vous deviendrez meilleur.

Par exemple, chez Connect&Go lors de mises à pied réalisées à la suite d’une acquisition que nous avions menée avant la pandémie, l’un de nos directeurs abordait ces coupes d’une manière très rationnelle, d’une manière presque détachée. Cependant, lorsqu’est venu le temps de rencontrer les équipes et leur annoncer la nouvelle, il a craqué et s’est réfugié dans la salle de bain pour reprendre ses esprits. Il va sans dire que c’est toujours plus facile d’en parler que de le faire!

C’est la même chose lorsqu’il est question de créer un lien confiance dans vos équipes. Les livres vous diront que c’est important, mais la créer est une chose qui nécessite une vigilance constante.

Bref, vous avez bien beau avoir lu 20 livres en gestion et par conséquent, être certain que vous êtes prêt à relever n’importe quel défi, mais c’est totalement faux. Vous allez acquérir de l’expérience en traversant les situations, pas dans les livres ou en réalisant un MBA après avoir terminé votre baccalauréat.

La confiance est cruciale

Habituellement, les livres de gestion vont souligner l’importance de se fixer des buts et d’atteindre des objectifs (KPI: «Key Perfomance Indicator»), mais ils oublient trop souvent d’approfondir l’importance de la confiance et de l’authenticité en gestion. En tant que leader, la confiance doit être la base que vous construisez avec votre équipe, et ce, dès le premier jour.

Une fois la confiance établie, tout le reste devient plus facile. Les erreurs que vous allez faire (car vous allez en faire plusieurs) passeront beaucoup mieux dans vos équipes et les conversations difficiles seront beaucoup plus agréables pour tout le monde.

Bien que la confiance soit un sujet généralement abordé dans les livres, je pense qu’on ne lui donne pas la bonne importance! Si vous ne devez choisir qu’une seule chose que vous pourriez améliorer dans votre équipe, cela devrait être la confiance. C’est simple : si vous améliorez la confiance, toutes les autres choses suivront.

La formule pour établir la confiance est simple, mais elle doit être appliquée de manière cohérente:

1 -Dis que tu vas faire quelque chose;

2 – Fais-le;

3 – Montrez que vous l’avez fait.

J’ai l’impression qu’il y a de plus en plus de cynisme entre certains leaders et leur équipe. En fait, beaucoup de gens disent plein de belles paroles et de belles promesses, mais rien n’arrive jamais! Et je peux comprendre, cela nous est arrivé aussi chez Connect&GO de prêcher pour l’innovation, sans donner le moindre temps à personne pour innover. Mais la réalité, c’est que si vous faites cela trop souvent, il n’y aura pas de confiance et sans confiance, pas de succès.

Vous devez donc suivre ces trois étapes simples et les faire de manière constante et rapide. Les gens vous verront ainsi comme digne de confiance. Cela fonctionne universellement avec tout le monde, pas uniquement au travail, que ce soit votre équipe, votre conjoint, vos enfants.. j’irais jusqu’à dire jusqu’à vos animaux de compagnie!

Faites attention à la dette de gestion!

Dans le monde de la technologie, on parle souvent de la dette technique. Effectivement, à force de prendre des raccourcis et d’utiliser de la corde pour faire tenir les choses, vous savez déjà que dans le futur, vous en payerez le prix. Vous ne savez peut-être pas comment ni quand, mais vous savez que cela viendra.

On n’entend pourtant presque jamais parler de la « dette de gestion ou de la dette de leadership ». C’est pourtant la même logique qui s’installe : ignorez et ne faites pas les choses que vous devriez faire, et elles s’accumuleront, entraînant des comportements indésirables.

Quelles sont les choses que vous devriez faire qui ont le potentiel d’encourir une dette de gestion:

  • Tenir des rencontres individuelles de manière régulière.
  • Ne pas tolérer des comportements indésirables – agir le plus rapidement.
  • Félicitiez les gens publiquement, mais vous assurez d’adresser les commentaires constructifs en privé.
  • Avoir un plan de gestion de la performance et un plan de croissance.
  • Construire de la confiance.
  • Partager de manière régulière votre vision et maintenir un haut niveau de transparence avec vos équipes.

Et n’oubliez surtout pas d’être authentique.

Comme le dit si bien Simon Sinek, faire les bonnes choses en gestion, c’est comme se brosser les dents tous les jours. Si vous sautez un jour ou deux, vos dents iront bien, mais si vous ne le faites pas constamment, vos dents se carieront.

Continuer à lire des livres?

Continuer à lire des livres est certainement pertinent. Il existe des tonnes de bons livres qui vous enseigneront des concepts intéressants et vous présentant divers exemples de situations et vous amèneront à réfléchir. Cependant, lorsque vous en aurez lu plusieurs, vous allez rapidement constater que la majorité des concepts sont similaires. Vous pourrez donc consacrer votre énergie à mieux comprendre la nature humaine.

Les apprentissages les plus précieux vont toujours provenir des expériences que vous allez vivre et sur la manière dont vous les avez gérées. C’est pourquoi j’ai beaucoup de difficulté à comprendre l’intérêt de faire un MBA sans n’avoir aucune expérience sur le marché du travail. Cependant, je crois énormément à l’implication bénévole durant le parcours scolaire pour obtenir un maximum de bagage et d’expériences au-delà des enseignements.

Pour ma part, après près de 20 ans comme entrepreneur et leader, je peux dire que j’ai eu une multitude d’expériences, autant positives que négatives, qui m’amène aujourd’hui à être beaucoup plus solide.

Bien que les livres de gestion fournissent sans aucun doute des connaissances et des idées précieuses, les compétences en leadership et en gestion vont au-delà de ce que l’on peut apprendre de l’imprimé. Vous devrez créer la confiance dans votre équipe et vivre des expériences qui testeront vos limites et vous sortiront de votre zone de confort tout en vous assurant toujours de ne pas laisser trop de dette de gestion s’installer!