Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires
  • Accueil
  • |
  • La communication en a pris pour son rhume

La communication en a pris pour son rhume

Pierre-Paul Boisvert|Mis à jour le 11 avril 2024

La communication en a pris pour son rhume

(Photo: 123RF)

BLOGUE INVITÉ. La journée du 13 mars 2020 restera gravée à la mémoire de la plupart d’entre nous. Ce jour-là, la planète est officiellement entrée «en guerre» contre un ennemi invisible.

Bon nombre d’employés ont perdu leur emploi tandis que la plupart des entrepreneurs devaient dorénavant gérer tout un casse-tête! Et ce n’était que le début…

Les chaumières sont devenues pour la plupart d’entre nous nos nouveaux bureaux. De nouvelles habitudes absolument non acquises pour une majorité. À l’ère du télétravail, comment les employeurs allaient gérer cette situation ? Et de quelle façon les employés allaient coopérer dans ce nouveau climat d’incertitude ?

On peut le dire, la communication en a pris pour son rhume!

Rapidement, les entreprises qui n’avaient pas pris le virage numérique ont dû s’y engager, et à plusieurs niveaux. Quoi que cette manœuvre ait apporté beaucoup de positif, il était absolument et totalement inattendu de faire une telle «révolution».

 

Des collègues virtuels

Mais où sont passés nos collègues? Ah oui! Derrière leur écran à la maison. Jamais auront été aussi populaires les plateformes de conférence audio et vidéo. Rapidement, les plus vieux ont dû apprendre à utiliser ces ressources alors que les plus jeunes ont été plus que comblés d’enfin pouvoir les utiliser quotidiennement. La communication entre collègues en temps de pandémie s’est donc révélée tout un défi.

Les quelques mots échangés autour de la machine à café à l’heure de la pause ou les dîners d’équipe n’étant plus possible, il a fallu réinventer ces moments. Certains ont découverts qu’ils adoraient le télétravail tandis que d’autres ont rapidement rêvé du retour au bureau.

 

Le grand défi de l’employeur

Garder ses employés dans le coup et motivés à distance, le grand défi qu’a dû relever la plupart des chefs d’entreprises. D’abord, la confiance envers chaque membre de l’équipe devait être prioritaire. Et c’est assurément en période de crise que se révèle nos meilleurs atouts en entreprise. Il faut savoir les cibler et également, bien évidemment, les récompenser.

Cette pandémie fût, et est toujours, une situation délicate qui a causé bien du stress et de l’angoisse à de nombreuses personnes. Il faut donc absolument prendre ces éléments en considération dans la relation employeur/employé.

 

Et le client dans l’histoire?

On ne peut plus recevoir le client au bureau… Alors on fait quoi ? Le courriel, le téléphone et la visioconférence deviennent donc des outils essentiels. Prendre des nouvelles de ses clients régulièrement est certes la première des clés de réussite pour passer au travers de cette crise sans précédent.

Également, évaluer et prendre en considération que chacun est dans une situation délicate. Bon nombre d’entreprises ont su rester dans la vague grâce à des initiatives récompensant leurs clients. Des bonus bien appréciés en ces temps difficiles.

La pandémie n’est pas encore tout à fait derrière nous. Maintenant, le plus grand défi est d’apprendre à composer avec les nouvelles mesures. 2020 sera assurément la championne des changements dans cette décennie. Mais il faut bien l’avouer, vaut mieux une communication à deux mètres qu’un rien virtuel!