Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Frontière américaine: entrées terrestres et maritimes fermées

La Presse Canadienne|Mis à jour le 26 avril 2024

Frontière américaine: entrées terrestres et maritimes fermées

La frontière restera fermée jusqu'au 21 septembre prochain. (Photo: La Presse Canadienne)

Le gouvernement des États-Unis a annoncé vendredi que les restrictions empêchant les entrées terrestres et maritimes pour les voyages non essentiels en provenance du Canada et du Mexique sont prolongées jusqu’au 21 septembre prochain.

Les États-Unis permettent toutefois aux Canadiens de traverser la frontière par la voie des airs pour des raisons non essentielles.

Sur son compte twitter, le ministère de la Sécurité intérieure des États-Unis motive sa décision par la nécessité de minimiser la propagation du virus de la COVID-19, notamment du variant Delta.

Les autorités américaines ajoutent qu’elles restent à l’œuvre avec leurs partenaires aux États-Unis et ailleurs pour déterminer à quel moment la circulation normale aux frontières pourra reprendre.

La frontière canadienne est ouverte aux visiteurs américains adéquatement vaccinés contre la COVID-19 depuis le 9 août. Les voyageurs internationaux vaccinés pourront à leur tour entrer au Canada à compter du 7 septembre.

Questionné à ce sujet, le premier ministre Justin Trudeau a réitéré l’importance de la vaccination.

«Depuis quelques semaines [les] exceptions pour les Américains pleinement vaccinés [se justifient] parce que ces nouveaux cas, cette quatrième vague, ces morts sont presque entièrement chez des gens qui ne sont pas vaccinés», a-t-il expliqué.

Le chef conservateur Erin O’Toole a avancé qu’il pouvait être sécuritaire d’ouvrir la frontière aux Américains «si on a des tests de dépistage rapide à la frontière et si on a l’information sur le niveau de vaccination avec les Américains».

Le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, a quant à lui reproché au premier ministre son manque de communication avec l’administration Biden.

«Normalement, dans la relation étroite qui doit prévaloir entre le Canada et les États-Unis, tu prends le téléphone, tu te parles et tu te coordonnes avec ton principal partenaire politique et commercial pour avoir une approche cohérente.»

Les visiteurs admissibles au Canada doivent vivre aux États-Unis et avoir été vaccinés depuis au moins 14 jours.

Les approches contradictoires des deux pays ont aussi fait sourciller de l’autre côté de la frontière.

«Cela crée de la confusion pour les voyageurs quand tous nos membres nous répètent qu’ils veulent de la prévisibilité, a affirmé le vice-président des politiques de la Chambre de commerce du Canada, Mark Agnew.

«Cela nous distrait aussi des efforts qui devraient être mis dans le développement de systèmes numériques interopérables d’information sur la santé.»

Le représentant de l’État de New York, Brian Higgins, a affirmé de son côté que les nouvelles restrictions américaines «nuisaient aux familles séparées et aux opportunités de reprise économique».