Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires

Février 2002: fin des anciennes monnaies de la zone euro

Marie-Pier Frappier|Mis à jour le 26 avril 2024

Février 2002: fin des anciennes monnaies de la zone euro

Avez-vous encore des drachmes grecques, des marks finlandais ou quelques francs français en votre possession?

Malheureusement, il n’est plus possible pour vous de les convertir en euros depuis belle lurette. 

Deux mois après l’introduction des billets et des pièces en euros le 1er janvier 2002, l’euro est devenu la seule monnaie ayant cours légal dans une grande majorité de la zone euro le 28 février 2002 à minuit. 

Les monnaies nationales de la zone euro ont alors perdu leur cours légal en Allemagne, en Autriche, en Belgique, en Espagne, en Finlande, en France, en Irlande, en Italie, au Luxembourg, aux Pays-Bas et au Portugal. 

Les établissements de crédit ont offert d’échanger les signes monétaires nationaux contre des euros pendant un certain temps, mais certains pays – dont la Grèce, la Finlande et la France – n’offrent plus ce service depuis 2012. Cependant, vous pouvez toujours échanger vos marks allemands, vos livres irlandaises ou vos couronnes estoniennes. 

Dans Les Affaires de décembre 2001, on célèbre l’arrivée de «l’euro réel»: «Une monnaie unique pour l’ensemble de la zone euro simplifie la vie et engendre des économies par, entre autres, la disparition des coûts de transaction qu’entraînait la conversion des monnaies et l’élimination des incertitudes liées aux fluctuations des devises.» 

Plus amusant, François Dupuis mentionne le fait que «la venue d’une zone monétaire en Europe avec autant de pays et avec un poids économique et démographique considérable mettra davantage de pression sur les gouvernements des Amériques pour créer, de ce côté-ci de l’Atlantique, une monnaie unique ou une union monétaire avec, comme toile de fond, le dollar américain.» 

Rappelons que derrière le dollar américain et devant le yuan chinois, l’euro est la deuxième monnaie au monde pour le montant des transactions.

 

Consultez notre dossier
 «Les Affaires fête ses 90 ans»