Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires
  • Accueil
  • |
  • Construisez-vous votre start-up à l’ancienne?
Dominic Gagnon

Innovation entrepreneuriale

Dominic Gagnon

Expert(e) invité(e)

Construisez-vous votre start-up à l’ancienne?

Dominic Gagnon|Mis à jour le 11 avril 2024

Construisez-vous votre start-up à l’ancienne?

«Vous n’avez pas besoin de créer un plan d’affaires, de lever beaucoup d’argent puis de développer un produit parfait. Au lieu de cela, sortez un produit imparfait et mettez-le entre les mains de vrais utilisateurs le plus rapidement possible, apprenez d'eux et itérez.» (Photo: Israel Andrade pour Unsplash.com)

EXPERT INVITÉ. De nombreux entrepreneurs créent encore des start-ups comme au 20e siècle.

J’ai le privilège de donner plusieurs conférences pour partager mon histoire entrepreneuriale. Très souvent, j’en profite aussi pour écouter les autres conférenciers et m’inspirer d’autres parcours. Il y a quelques semaines lors d’une grande conférence, je me suis assis pour écouter celle d’un entrepreneur très connu au Québec et cela m’a rappelé un événement que j’avais vécu avec certains de mes étudiants en entrepreneuriat il y a quelques années.

Il y avait une conférence technologique à Montréal et la tête d’affiche était un grand entrepreneur technologique très connu. Compte tenu de la pertinence du contenu en lien avec le cours d’introduction à l’entrepreneuriat que je donnais, j’ai offert à mes étudiants d’obtenir quelques points bonis pour leur participation à l’événement.

Mais j’aurais aimé ne pas l’avoir fait… ses conseils étaient terribles.

Le problème principal était qu’il avait construit et vendu son entreprise technologique à fort prix des décennies plus tôt. C’était un tel succès qu’il était devenu plusieurs fois millionnaire. Il n’a jamais eu besoin de travailler un seul autre jour de sa vie. Il n’a pas lancé de nouvelles entreprises depuis, mais il continuait de faire du millage sur son histoire. Par conséquent lorsqu’il prodiguait des conseils à l’auditoire sur comment bâtir une entreprise, c’était principalement basé sur un modèle d’entrepreneuriat dépassé. Selon moi, aucun entrepreneur ne devrait suivre cette voie en 2023.

Malheureusement, il existe encore une tonne d’entrepreneurs qui suivent toujours le même modèle entrepreneurial démodé (et une tonne d’écoles qui semblent encore l’enseigner)!

 

Reconnaître l’ancien modèle d’entrepreneuriat

L’essentiel de l’histoire du conférencier était que lui et ses cofondateurs ont bâti une superbe entreprise technologique il y a déjà quelques décennies. Ils ont eu l’idée, ont rédigé un plan d’affaires, ont collecté beaucoup d’argent pour développer le logiciel, ont commencé à le vendre, ont rendu l’entreprise publique et ont finalement passé à la banque.

Étant donné que la moitié de mes étudiants avaient assisté à la conférence de l’entrepreneur et que je ne voulais pas qu’ils suivent aveuglément ce qu’ils avaient entendu, j’ai décidé de prendre quelques minutes au début de mon prochain cours pour réfuter certaines de ses idées qui ne tenaient pas la route pour moi. Je leur ai donc demandé ce qu’ils avaient pensé des conseils qu’il vous a partagés, le tout sans laisser entrevoir mon scepticisme sur le contenu qu’ils avaient reçu.

Tout le monde disait avoir été vraiment intéressé par la conférence et marqué par l’entrée en bourse ou encore les différentes anecdotes de l’entrepreneur.

De toute évidence j’avais l’impression d’être le seul qui avait eu l’impression que les conseils de cet entrepreneur dataient du siècle dernier et n’étaient plus pertinents aujourd’hui. Les étudiants ne l’avaient même pas remarqué et c’était là le plus gros problème. Ils étaient probablement trop jeunes et inexpérimentés pour comprendre pourquoi la majorité de ses conseils n’étaient pas du tout de bons conseils.

Je tentai donc de les réveiller un peu: «avez-vous remarqué quelque chose d’étrange dans le processus qu’il a suivi pour lancer son entreprise?»

Finalement, un étudiant au dernier rang a levé la main et a déclaré: «J’ai trouvé que c’était un peu bizarre que cet entrepreneur ait levé des sommes aussi importantes en capital de risque avec son plan d’affaires et son idée puis qu’il ait tout construit par la suite. Il me semble qu’aujourd’hui, on s’assure d’avoir un produit avant de lever des fonds non?»

C’était exactement cela. Malheureusement ce sont des histoires comme celle de cet entrepreneur à succès qui créent beaucoup de confusion chez les jeunes entrepreneurs.

 

Développez votre entreprise avant de la vendre

Selon moi, chaque fois qu’un entrepreneur à succès raconte comment il a eu une brillante idée de start-up, a levé des tonnes d’argent pour celle-ci puis l’a construite la prochaine génération d’entrepreneurs entend la mauvaise histoire. J’ai donc demandé à ma classe ce qui n’allait pas avec cette histoire.

Les étudiants sont restés silencieux pendant quelques instants jusqu’à ce qu’une élève juste en face de moi lève la main: «c’est beaucoup moins cher aujourd’hui de fabriquer une plateforme».

«C’est effectivement une partie de la réponse, mais quoi d’autre est beaucoup plus accessible aujourd’hui qu’il y a 30 ans?»

«Le marketing», a lancé un étudiant.

«La commercialisation! ai-je confirmé. C’est la grande différence entre les start-ups d’aujourd’hui et celles d’il y a 30 ans. Autrefois, la commercialisation d’un produit était extrêmement difficile et extrêmement coûteuse. Vous deviez acheter des emplacements publicitaires dans les journaux et produire des publicités pour la TV. Dans cet ancien monde du marketing rien n’était facile à changer et à mettre à jour. En conséquence avant de pouvoir commencer à commercialiser un produit vous deviez vous assurer que votre produit était parfait. Et pour créer un produit parfait il fallait beaucoup d’argent au départ. Mais dans le monde d’aujourd’hui ce n’est plus nécessaire. Alors en quoi cela change-t-il le processus fondamental de l’entrepreneuriat?»

«Nous ne devrions pas attendre pour lancer nos produits, a déclaré un autre étudiant. Nous n’en avons pas besoin. Nous pouvons lancer et continuer à itérer au fur et à mesure.»

«Exactement vrai, ai-je dit. Et c’est la grande différence entre la façon dont ce type a lancé son entreprise il y a de nombreuses années et la façon dont vous devez tous penser au lancement de votre entreprise aujourd’hui. Vous n’avez pas besoin de créer un plan d’affaires, de lever beaucoup d’argent puis de développer un produit parfait. Au lieu de cela, sortez un produit imparfait et mettez-le entre les mains de vrais utilisateurs le plus rapidement possible, apprenez d’eux et itérez.»

Je comprends pourquoi les gens essaient encore de créer des start-ups à l’ancienne. La plupart des histoires de réussites entrepreneuriales que nous entendons mettent l’accent sur l’idée révolutionnaire qu’ils ont eu : Amazon, Microsoft, Apple, Uber et Facebook. Ce sont toutes des histoires d’idées étonnantes qui ont changé le monde. En écoutant ces histoires de réussite, les entrepreneurs pensent qu’ils doivent à la fois trouver une idée qui sera quelque chose de complètement «game changer» et qu’ils doivent récolter un maximum de fonds le plus tôt possible sur cette idée pour en faire un succès. Mais ce n’est pas ainsi que les idées changent le monde.

Aucune idée de start-up n’est si étonnante en soi. Les idées de start-up deviennent étonnantes à mesure qu’une entreprise grandit, évolue et gagne des parts de marché. Par conséquent, être une start-up à succès signifie se concentrer sur l’adoption par les consommateurs et pas sur lever du capital. Plus vous inciterez de personnes à utiliser votre idée, plus elle deviendra intéressante et plus le reste suivra.