Logo - Les Affaires
Logo - Les Affaires
  • Accueil
  • |
  • Comment TikTok et d’autres algorithmes peuvent nous influencer

Comment TikTok et d’autres algorithmes peuvent nous influencer

Hugues Foltz|Mis à jour le 11 avril 2024

Comment TikTok et d’autres algorithmes peuvent nous influencer

Il existe déjà plusieurs preuves du pouvoir considérable que les algorithmes peuvent entretenir sur nos vies. (Photo: 123RF)

EXPERT INVITÉ. On parle souvent de ces fameux algorithmes qui régissent le contenu que nous rencontrons sur les réseaux sociaux. Il suffit de magasiner une paire de bottes une seule fois pour être bombardé de publicités de chaussures pendant quelques semaines.

Apparemment, lorsque nous achetons sur Amazon, il s’avère qu’un tiers de notre décision est due aux algorithmes qui régissent ce site. De façon encore plus étonnante, quand nous choisissons quelque chose sur Netflix, il s’agit de plus de 80% de la décision qui ne nous revient pas.

Le philosophe Spinoza considérait le libre arbitre comme une illusion, puisque bien que nous soyons conscients de nos actions, nous ignorons les causes qui nous poussent à prendre certaines décisions plus que d’autres. En pensant à la façon dont les algorithmes peuvent nous influencer, je ne peux m’empêcher de me rallier à sa vision.

Il existe déjà plusieurs preuves du pouvoir considérable qu’ils peuvent entretenir sur nos vies. Par exemple, mentionnons cette nouvelle vague de faux influenceurs complètement créés par IA qui, une fois de plus, viennent soulever des inquiétudes concernant les standards inatteignables de beauté et de style de vie.

De façon plus inquiétante, certains modèles peuvent inculquer sournoisement des biais dans l’esprit humain. Par exemple, un logiciel de reconnaissance vocale entraîné sur un échantillon d’Américains pourrait ne pas reconnaître d’autres accents, participant ainsi activement aux préjudices subis par des groupes déjà marginalisés.

Peut-être avez-vous entendu parler de la comparaison entre l’offre de TikTok en Chine, comparée à celle aux États-Unis? Sinon, attachez bien vos tuques, car ce que je vais vous raconter vous fera friser le poil sur la tête.

Bien que TikTok appartienne aux mêmes personnes dans les deux pays, la version proposée en Chine est adaptée pour les enfants, ne proposant que des vidéos éducatives et imposant une limite de 40 minutes par jour pour les moins de 14 ans. Vous n’avez jamais entendu parler de ces règlements? Normal, cette mouture n’est pas disponible ici.

En d’autres mots, le modèle chinois de ce réseau social est modifié selon quelques règles qui altèrent le résultat de façon démesurée. Effectivement, au Canada et aux États-Unis, l’algorithme de TikTok est reconnu pour cerner rapidement les intérêts de son utilisateur de façon à lui proposer le contenu le plus personnalisé possible. Peu importe la nature de ce contenu, l’âge de la personne qui consomme la vidéo ou le nombre de temps qu’elle peut passer chaque jour sur l’application.

Alors, quelle différence aura cette discrète manipulation d’algorithme dans la vie des enfants? Tenez-vous bien: une enquête a demandé à des préadolescents quel métier ils aimeraient exercer plus tard. Aux États-Unis, la réponse la plus populaire a été influenceur. En Chine, cependant, c’était astronaute.