À Paris avec Sébastien Provencher

Publié le 01/12/2010 à 16:35, mis à jour le 07/10/2011 à 15:29

À Paris avec Sébastien Provencher

Publié le 01/12/2010 à 16:35, mis à jour le 07/10/2011 à 15:29

Sébastien Provencher, cofondateur de Praized Média, se rend souvent à Paris, pour affaires ou pour le plaisir. Il nous présente ses lieux fétiches.

Dormir

Hotwire (www.hotwire.com). « Afin d’obtenir le meilleur tarif possible quand je voyage, j’utilise Hotwire. Les hôtels font des liquidations de dernière minute et offrent de vrais rabais. On choisit un quartier spécifique de la ville et le classement de l’hôtel (le nombre d’étoiles), mais on ne connaît le nom de l’hôtel qu’une fois la transaction terminée. »

Marriott Rive Gauche (http://www.marriott.com) et Villa Eugénie(http://www.villa-eugenie.com). « J’ai découvert deux magnifiques hôtels à prix raisonnable. J’aime le Marriott Rive Gauche dans le 14e arrondissement pour son confort, et l’hôtel Villa Eugénie dans le 17e pour sa localisation ; il est proche d’un quartier très sympathique. Il faut se promener sur la rue Lévis pour comprendre la vie de quartier parisienne. »

Manger

Chez Clément (www.chezclement.com). « Une petite chaîne de restaurants bien sympathiques qui sert des repas savoureux. J’apprécie chacune de mes visites. »

La Coupole (www.flobrasseries.com/coupoleparis) et la Brasserie Lipp (www.groupe-bertrand.com/lipp). « Pour une sortie avec des clients ou pour un repas gastronomique, je vais déguster les bons plats à La Coupole ou à la Brasserie Lipp. Je ne peux pas me passer de la choucroute de chez Lipp, elle est délicieuse. »

Dôme de Villiers (www.annuaire-parisien.com). « J’ai beaucoup aimé le Dôme de Villiers, dans le 17e arrondissement, un restaurant de quartier bon chic bon genre. »

Petits-déjeuners. « Tous les cafés et beaucoup de bistros offrent le café et le croissant. Mais je préfère me rendre à la boulangerie moi-même pour acheter un croissant et une chocolatine lorsque je me sens gourmand, et les déguster dans un parc. »

Se déplacer

De l’aéroport au centre-ville. « Il est très facile de se déplacer à Paris. Je privilégie toujours le métro et les trains du Réseau express régional (communément appelé RER). À la descente de l’avion, à l’aéroport Paris – Charles de Gaulle, on peut facilement marcher jusqu’à la gare RER B, qui nous mène directement au centre-ville de Paris pour 8,70 euros seulement, au lieu de 70 euros pour un taxi. »

Dans la ville. « Le site Web de la Régie autonome des Transports parisiens (RATP) est très détaillé et permet d’organiser tout déplacement dans la grande région parisienne grâce au planificateur d’itinéraire. Pour le métro, j’achète toujours un carnet de 10 billets pour 12 euros. Si vous devez vous déplacer plus rapidement, les taxis abondent à Paris. » 

Se divertir

« Paris est le genre de ville où l’on ne risque pas de s’ennuyer. Le Pariscope, un hebdo imprimé, est idéal pour choisir parmi tous les divertissements offerts. Pour ma part, j’aime bien aller au cinéma, puisque l’industrie française produit de nombreux films qui ne sont jamais présentés au Québec. J’ai découvert dans le 14e arrondissement les Sept Parnassiens, un petit cinéma de répertoire qui présente des films de grande qualité. J’aime aussi me promener dans les grands cimetières de Paris, que ce soit au Père-Lachaise, au cimetière Montparnasse ou à Montmartre, où sont enterrés les grands de ce monde, comme Chopin et Molière, qui ont eu tant d’influence sur la culture francophone et mondiale. !»

 

À la une

Les cryptos, vous y croyez, vous?

Il y a 46 minutes | Dany Provost

EXPERT INVITÉ. Les cryptomonnaies sont de plus en plus prises au sérieux. Mais il faut y investir avec prudence.

L'action de la CWB grimpe après l'annonce de l'accord d'achat par la Banque Nationale

Il y a 7 minutes | La Presse Canadienne

Les actions de la CWB ont augmenté de 17,61 $ à 42,50 $ à la Bourse de Toronto mercredi avant-midi.

À surveiller: First Solar, Boralex et BCE

Que faire avec les titres de First Solar, Boralex et BCE? Voici quelques recommandations d’analystes.