Une première tablette signée Sony

Publié le 07/10/2011 à 11:33, mis à jour le 07/10/2011 à 15:11

Une première tablette signée Sony

Publié le 07/10/2011 à 11:33, mis à jour le 07/10/2011 à 15:11

La première tablette conçue par le fabricant Sony sera disponible d’ici la fin du mois. Mais malgré son apparence unique, cet énième appareil mobile propulsé par Android apporte-t-il quelque chose de nouveau sous le soleil ?

La prévente de la Sony Tablet S est déjà en branle depuis le 31 août dernier, mais ce n’est qu’à partir du 23 septembre prochain, alors qu’elle sera mise en marché, qu’on saura si le fabricant japonais pourra tirer profit du «buzz» suscité par sa première tablette.

À première vue, cette tablette Android 3.1 ne se distingue pas beaucoup des autres tablettes propulsées par le système d’exploitation mobile de Google. Elle possède le même processeur double cœur NVIDIA Tegra 2, la même capacité de mémoire vive (1 Go) et la même résolution d’écran (1280x800) qu’on trouve sur la Motorola Xoom, la Samsung Galaxy Tab 10.1, l’Iconia d’Acer ou l’Eee Pad Transformer d’Asus. Pire, la Tablet S de Sony ne possède pas de sortie HDMI. De plus, il est impossible de lire des fichiers à partir d’une carte SD insérée dans l’appareil, sans les copier au préalable dans la mémoire interne. Enfin, Sony n’a pas opté pour un écran super résistant Gorilla Glass contrairement à plusieurs autres fabricants de tablettes.

L’empreinte Sony

Là où cette tablette de 9,4 pouces se distingue de la compétition, c’est d’abord par son design unique qui lui donne des allures de magazine plié en deux. Le petit renflement, dans la partie supérieure de l’appareil, permet de garder la tablette légèrement inclinée lorsqu’elle est déposée sur une surface horizontale et offre également une meilleure prise en main.

Surtout, c’est avec son offre de contenu que la Tablet S marque des points. En plus du catalogue d’applications de l’Android Market, les utilisateurs de la tablette pourront accéder, dès octobre, à un catalogue en ligne comparable à l’iTunes Store d’Apple. Avec «Video Unlimited», il sera possible de louer ou d’acheter des films et avec «Music Unlimited», plus de 10 millions de chansons seront accessibles. Enfin, il sera possible de se procurer des livres numériques dans le «Reader Store», et un service gratuit de stockage en nuage sera également offert pour déposer en ligne des photos ou des vidéos personnelles. La Tablet S est également certifiée PlayStation, ce qui permettra aux amateurs de jouer à des jeux du PSone vendus sur le catalogue PlayStation Suite.

Les utilisateurs avisés pourront également mettre à profit la compatibilité de la Tablet S avec d’autres appareils électroniques qui répondent au protocole d’interopérabilité DLNA (Digital Living Network Alliance). Ainsi, est-il possible de se servir de sa tablette comme télécommande quasi universelle et glisser une vidéo ou une photo vers un téléviseur WiFi, à condition que le fichier ne soit pas protégé par un verrou numérique.    

En attendant l’arrivée d’un modèle plus compact, la Tablet P, l’incursion de Sony sur le marché de la tablette aura lieu le 23 septembre prochain avec l’arrivée de la Tablet S WiFi en version 16 Go et 32 Go étiquetées respectivement à 500$ et 600$.

À la une

Myni, grande gagnante du Défi jeunes pousses en croissance Banque Scotia

Mis à jour le 02/12/2022 | Elsa Vecchi

Elle s’est démarquée lors d’un concours de pitch sur le thème de la «Vallée de la mort».

Défi jeunes pousses en croissance: Uni et Brave remporte le prix Coup de coeur du public

16/11/2022 | Elsa Vecchi

Vous avez été nombreux à voter pour son pitch d'entreprise.

COP15: protéger l'environnement, c’est payant

02/12/2022 | François Normand

ANALYSE. La nature nous procure quatre services essentiels: l'approvisionnement, la régulation, le soutien, la culture.