5 terrains de golf québécois TRÈS exclusifs

Publié le 27/07/2011 à 12:11, mis à jour le 28/07/2011 à 08:46

5 terrains de golf québécois TRÈS exclusifs

Publié le 27/07/2011 à 12:11, mis à jour le 28/07/2011 à 08:46

Par Claudine Hébert

Le Québec compte près de 400 clubs et terrains de golf. Voici les plus prestigieux. À moins de connaître qui connaît quelqu’un de bien important, vous avez peu de chances d’y jouer.

Le domaine Laforest, Sagard, Charlevoix

C’est le plus sélect de tous. À moins d’être président des États-Unis (les Bush, père et fils et Bill Clinton l’ont joué), premier ministre ou très, très près du patriarche de la famille Desmarais, vos chances de fouler les allées de ce parcours ultra-privé de 18 trous sont nulles. Ce terrain aux allées verdoyantes ponctuées de fosses de sable au sable immaculé fait partie du méga domaine de 21 000 acres de Paul Desmarais Sr. La propriété, qui comprend un château de style renaissance italienne et de splendides jardins, aurait coûté au bas mot entre 40 et 70 millions de dollars. La permission de publier une photo de ce parcours dont les conditions de jeu rivalisent avec le célèbre terrain Augusta du Tournoi des Maîtres, nous a été refusée. Mais vous pouvez toujours aller jeter un petit coup d’œil sur le site web de l’architecte Thomas McBroom qui a réalisé ce chef-d’œuvre en 2002. Son portfolio en contient quelques-unes…

Le club Memphrémagog, Magog

Toujours dans la catégorie « terrain de golf ultra exclusif », ce parcours des Cantons-de-l’Est signé encore Thomas McBroom, réserve, lui aussi, l’accès de ses allées à un cercle fermé. Fondé en 2007 par un petit groupe d’hommes d’affaires montréalais, dont fait partie Paul Desmarais jr et l’ex-pdg de BCE, Jean Monty, le club compte au maximum une cinquantaine de membres. De hauts dirigeants du Québec Inc qui auraient tous acceptés de payer un membership de 200 000$ et une cotisation annuelle frisant la trentaine de milliers de dollars. De l’avis de ceux qui ont eu le privilège d’y être invité, ce jeune terrain de 7600 verges bordant le lac Memphrémagog frôle la perfection.

Le Country Club Mount Bruno, Saint-Bruno-de-Montarville

L’argent ne suffit pas pour devenir membre de ce club de golf privé de la Rive-Sud de Montréal. Encore faut-il que les quelque 210 membres actionnaires du club veuillent bien de vous. Certains ex-joueurs du Canadiens de Montréal peuvent en témoigner… Créé en 1918, ce club est né d’un regroupement de hauts dirigeants de la Royal Bank qui se voyaient refuser l’accès au membership du Royal Montreal, solide bastion, à l’époque, de la Bank of Montreal. Ce légendaire parcours truffé de fosses de sable –l’obstacle par excellence pour remplacer l’absence de cours d’eau- ne nécessite aucune réservation de départ de la part des membres. Notez que ce club de golf demeure l’un des rares endroits en Amérique du Nord où le port du bermuda pour messieurs est accepté… à la condition sine qua non de revêtir le bas genou.

Laval-sur-le-Lac, Laval

Premier club de golf privé fondé par la classe dirigeante francophone au Québec en 1917, Laval-sur-le-Lac compte un peu plus de 450 membres actionnaires issus du milieu des affaires. L’endroit, qui jouit d’un service de valet, a longtemps disposé d’un salon (autre que celui du vestiaire masculin) interdit aux dames. Un règlement désormais révolu…Mais pas celui du port des bas genoux avec le bermuda. À ce propos, une jolie sélection de chaussettes vous attend à la boutique du club si ce vêtement fait défaut à votre garde-robe. Notez que l’un des deux parcours du club, le Bleu, subira une métamorphose majeure à compter du 20 septembre 2011, et ce, jusqu’au printemps 2013. Cette modernisation, qui nécessitera le remodelage complet de six des 18 trous, a été confiée à Mike Weir. Le seul Canadien, à ce jour, ayant remporté le Master. NDLR : La photo illustrant ce texte provient de Laval-sur-le-Lac. Il s’agit de la vue du départ du 18e trou du parcours original, le Vert.  

Royal Montréal, Île Bizard, Montréal

Même s’il a changé d’adresse à trois reprises (si ce n’est pas quatre), ce club demeure la plus vieille institution de golf privé en Amérique du Nord. Fondée en 1873, le Royal Montreal a neuf fois été l’hôte de l’Omnium Canadien, dont quatre sur son site actuel. En 2007, il est devenu le premier club de golf canadien à organiser la Coupe des Présidents. On y retrouve une piscine, des terrains de tennis et  45 trous de golf, dont le splendide parcours Bleu que plusieurs pros hissent parmi les 100 plus beaux parcours au monde. Ce même parcours détient la réputation d’avoir donné du fil à retordre à Tiger Woods à chacun de ses passages. Même lorsqu’il était au faîte de sa gloire. 


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre

À la une

Expérience client: j'aimerais ces chaussures dans la pointure 9

BLOGUE INVITÉ. L’autre samedi, je voulais me procurer des espadrilles. Facile, pensez-vous? Je le pensais aussi...

Agriculture urbaine: des melons d'Oka à l'ancien hippodrome

BLOGUE. Urbanisme transitoire: cet été, il poussera des melons d'Oka sur le terrain vacant de l'Hippodrome Blue Bonnets.

À surveiller: Dorel, Stantec et Bank of America

Que faire avec les titres de Dorel, Stantec et Bank of America?