Être chic sans dépenser une fortune

Publié le 25/08/2010 à 10:11, mis à jour le 26/08/2010 à 09:32

Être chic sans dépenser une fortune

Publié le 25/08/2010 à 10:11, mis à jour le 26/08/2010 à 09:32

Même si la Bourse joue au yoyo, les hommes peuvent faire grimper leur cote sur le plan du style sans y laisser leur chemise.

Q. Faut-il se ruiner saison après saison pour être chic et à la mode ?

R. Pas forcément. "Quand on a une silhouette longiligne et une taille normale, on trouve facilement son affaire dans les boutiques mode bon marché, telles que Zara, H&M et Le Château", explique Jean Airoldi, un ancien designer devenu chroniqueur-télé. Sinon, cela devient une question de goût. "Certains vêtements de luxe permettent d'afficher un certain standing et sont très révélateurs, avoue le styliste Anthony Mitropoulos. Dans ce cas, cela vaut la peine de faire rougir sa carte de crédit."

Quels sont les vêtements masculins pour lesquels il vaut vraiment la peine d'investir ?

"La garde-robe des hommes est moins élaborée que celle des femmes, admet Denis Lemieux, styliste personnel. Elle présente aussi l'avantage de mieux résister au temps, car d'une saison à l'autre, les variations entre les collections pour hommes sont légères. D'où l'intérêt d'investir dans certaines pièces maîtresses qui nous serviront plusieurs années." On ne devrait jamais lésiner sur la qualité de vêtements comme un complet toutes saisons, un manteau d'hiver long, un imperméable ou une veste de cuir, un chandail à col roulé ou en V et une paire de chaussures lacées. Ils doivent être de couleur unie et passe-partout (noir, brun, chamois, gris), de coupe classique (boutonnage simple, sans revers) et faits de matières durables (cachemire, laine, cuir).

Quels vêtements peut-on se permettre de payer moins cher ?

"Inutile de dépenser une fortune pour les t-shirts, les chemises, les débardeurs et les cardigans que l'on porte sous un veston. Comme on les met à répétition et qu'on les lave souvent, ils s'usent à la vitesse grand V", note le styliste Denis Lemieux. Et puisqu'ils donnent le ton à notre tenue, il faut les choisir punchés et très à la mode, quitte à renouveler chaque année leurs couleurs et leurs motifs. "Malgré tout, pas question de lésiner sur la qualité des matières, insiste Jean Airoldi. On doit lire les étiquettes et préférer le coton au polyester, qui est inconfortable, et la laine à l'acrylique, qui tend à boulocher et qui fait transpirer."

Quels sont les critères à suivre quand on hésite à garder ou à donner certains vêtements ?

"Si un vêtement a perdu sa forme, que sa couleur s'est défraîchie, qu'il est abîmé ou que sa taille ne nous convient plus, il est temps de lui dire adieu", affirme Anthony Mitropoulos. Par exemple, s'il y a plus d'un an qu'un article n'est pas sorti de notre placard, c'est qu'il n'a plus d'intérêt à nos yeux. Mieux vaut alors en faire profiter quelqu'un d'autre. "C'est vrai que la mode fonctionne par cycle et que les tendances vont et viennent, admet l'expert de ELLE Québec. Le problème, c'est que nous, nous changeons. Avec les années, nos goûts évoluent, notre silhouette se redessine."

Peut-on coordonner des vêtements de luxe et des vêtements bon marché ?

"C'est ce que l'on recommande, affirme Anthony Mitropoulos. Les petits kits griffés de la tête aux pieds sont chose du passé", ajoute-t-il. Rappelons que c'est Sharon Stone qui a lancé il y a quelques années le courant chic & cheap lors d'une soirée des oscars, en coordonnant un t-shirt Gap à sa tenue Armani.

Doit-on garder les "pièces d'anthologie" et les vêtements qu'on n'a jamais portés ?

"On ne doit jamais se défaire de vêtements griffés qui nous ont coûté une fortune. Un jour, ils seront considérés comme vintage, dit Denis Lemieux. Même chose pour les tenues à valeur sentimentale (habit de collation des grades, de noces, etc.). Par contre, les vêtements qui sont facilement associés à un courant ou à une époque sont définitivement démodés, remarque Anthony Mitropoulos. On n'a qu'à les recycler en costumes d'Halloween."

Quels sont les accessoires qui donnent illico du oumph à notre tenue ?

Les experts sont formels : ce sont les petits détails qui signent un look. Et cela passe tant par les accessoires (mouchoir de poche, cravate, chaussettes, boutons de manchettes, foulard) que par une mise soignée (manucure, coupe de cheveux). "Le simple fait de ne pas remplir nos poches de monnaie ou de clés nous donne tout de suite meilleure allure", conclut Jean Airoldi.

Les bonnes adresses de nos experts

Petits budgets : Zara, H&M, Le Château, Mexx.

Moyen de gamme : Club Monaco, Banana Republic, Simons.

Luxe : Harry Rosen, Holt Renfrew, Duo, Michel Brisson.

Leurs bons tuyaux

Les pièces de designers se vendent à une fraction du prix en fin de saison.

Les soldes débutent très tôt (dès décembre pour l'hiver et dès juillet pour l'été).

À la une

Il faut concentrer les investissements en R-D, dit le Conseil de l’innovation du Québec

24/04/2024 | Emmanuel Martinez

L’État devrait davantage concentrer les investissements en R-D dans certains secteurs, selon le Conseil de l’innovation.

Repreneuriat: des employés au rendez-vous

23/04/2024 | Emmanuel Martinez

REPRENEURIAT. Le taux de survie des coopératives est bien meilleur que celui des entreprises privées.

De nouvelles règles fiscales favorisent le repreneuriat familial

Édition du 10 Avril 2024 | Emmanuel Martinez

REPRENEURIAT. Elles devraient stimuler le transfert d'entreprise à des proches.