Nüvü : un bistro qui change d'atmosphère chaque soir

Publié le 03/09/2010 à 18:00, mis à jour le 03/09/2010 à 15:10

Nüvü : un bistro qui change d'atmosphère chaque soir

Publié le 03/09/2010 à 18:00, mis à jour le 03/09/2010 à 15:10

Par Martine Turenne

Photo : Les Affaires

Un nouveau restaurant à concept, très tendance partout dans le monde, vient d'ouvrir ses portes dans le Village gai de Montréal : NÜVÜ, Bistro-Expériences.

Le nom en soi annonce les couleurs de l'établissement propriété de l'homme d'affaires Denis Lefebvre, qui possède aussi Proaction, une firme de conseils en productivité, et Zénöme, spécialisée en branding.

" "Nü" définit le concept de jour de l'établissement, soit la galerie d'arts, épurée, lumineuse; "Vü", le soir, est l'endroit pour tout voir et être vu ", explique Delphine Brodeur, vice-présidente de Zénöme Communications.

Le soir, les quatre tableaux de Dominic Besner (créés spécialement pour le restaurant) et celles de la collection privée du propriétaire se recouvrent d'écrans de 25 pieds où défilent les images associées au thème du jour (il y en a sept, qui vont de la mode à New York à la danse, au cinéma ou à l'architecture). " On change d'atmosphère chaque soir ", précise Mme Brodeur.

Un des plats élaborés par le chef français Bernard L'Hôte est associé au thème du jour. Incontournable, pour un nouveau resto, d'offrir plus qu'un menu alléchant ? " Nous devons nous différencier des autres et offrir une proposition unique ", souligne Mme Brodeur.

Le nouveau restaurant de 80 places, situé à l'angle des rues Sainte-Catherine et Panet, a nécessité un investissement de 1,3 million de dollars, ce qui est beaucoup plus que la moyenne pour un établissement du genre. Pour le financer, M. Lefebvre a fait appel à une cinquantaine d'actionnaires, issus de tous les milieux.

À la une

Metro veut accroître son utilisation des technologies dans ses magasins

Elle prévoit de doubler, à peu près, le nombre de magasins dotés de caisses libre-service au cours de son exercice 2020.

Garder ses gagnants, le cas de Metro

Édition du 24 Août 2019 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. L'épicier Metro (MRU, 53,98 $) n'est plus le secret bien gardé qu'il était. Sa rigueur...

Legault et Fitzgibbon songent à un Amazon Québec

L’idée avait d’abord été lancée en 2017 par l’entrepreneur Alexandre Taillefer.