Une locomotive nommée fonction publique

Publié le 10/02/2011 à 00:00, mis à jour le 14/02/2011 à 14:15

Une locomotive nommée fonction publique

Publié le 10/02/2011 à 00:00, mis à jour le 14/02/2011 à 14:15

Par Pierre Théroux

[Photo : Bloomberg News]

L'économie de l'Outaouais repose sur deux piliers : le gouvernement fédéral, pourvoyeur de milliers d'emplois en milieu urbain, et les ressources forestières en secteur rural.

La région dépend beaucoup de la fonction publique, qui a ses avantages, mais aussi ses inconvénients ", dit Karl Lavoie, directeur de la Chambre de commerce de Gatineau.

En 2009, plus de 130 000 personnes de la région métropolitaine Ottawa-Gatineau travaillaient pour le gouvernement fédéral, une hausse de près de 50 % en plus de 10 ans. Cette forte présence du gouvernement fédéral assure une stabilité de l'emploi et de l'économie, principalement en temps de crise.

L'autre côté de la médaille

D'année en année, l'Outaouais affiche d'ailleurs un taux de chômage (6,3 % en 2009) inférieur à celui de l'ensemble du Québec. " La fonction publique est une manne pour l'économie ", reconnaît Hugues Dupuy, directeur général du CLD Collines-de-l'Outaouais.

Le revers de la médaille : le gouvernement fédéral offre des emplois et des salaires qui rendent difficile le recrutement de main-d'oeuvre dans bon nombre d'entreprises.

Cette performance économique cache les difficultés vécues ces dernières années par les secteurs ruraux qui dépendent des ressources naturelles et principalement de la forêt. Mais il y a des éclaircies : l'ancienne usine de Papier Fraser, par exemple, a été rachetée par une entreprise de la Colombie-Britannique qui la reconvertira pour produire des fibres de viscose (rayonne), un marché en hausse.

L'industrie de la production et la transformation du bois reste un créneau porteur, tout comme l'industrie des technologies langagières dont le développement contribue à la diversification de la région.

À suivre dans cette section

Trois jeunes ingénieurs aux commandes
Mis à jour le 04/07/2013

image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

À surveiller : MTY, Amazon et Cogeco Communications

Il y a 37 minutes | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de MTY, Amazon et Cogeco Communications? Voici quelques recommandations d’analystes.

MTY suspend son dividende et met à pied la moitié de ses employés

L’entreprise dit qu’environ 2100 restaurants de son réseau ont temporairement fermé leurs portes.

Un grossiste mise sur la livraison d'épicerie à domicile

Pour éviter de mettre la clé sous la porte, l'équipe d'Hector Larivée «s'est virée sur un 10 cents».