Solidairement de la ferme

Publié le 10/01/2009 à 00:00

Solidairement de la ferme

Publié le 10/01/2009 à 00:00

Par Pierre Théroux

L'Outaouais, une région agricole ? De plus en plus. Avec ses 16 000 travailleurs, ou 10 % de tous les emplois de la région, l'industrie agroalimentaire est un secteur important qui a mis le cap sur la diversification.

Aujourd'hui, on y produit agneau, boeuf, lapin, porc, accompagnés de fruits et légumes frais et de pains artisanaux, qui sont tous offerts au Marché de solidarité régionale de l'Outaouais (MSRO), né l'été dernier, à l'initiative d'un groupe de citoyens qui voulaient rendre plus accessibles les produits de la région, tout en créant un lien entre consommateurs et producteurs.

Et les clients sont au rendez-vous. " Il y a un engouement, les gens veulent de plus en plus acheter des produits qui viennent directement de la ferme ", dit Johanne Ranger, vice-présidente du MSRO.

Constitué en coopérative de solidarité, le Marché regroupe plus d'une vingtaine de producteurs qui offrent plus de 1 000 produits aux membres consommateurs. " On a déjà atteint notre objectif d'en attirer 500 au cours de la première année ", se réjouit-elle.

L'enthousiasme se reflète aussi chez les producteurs. " Pour des petites fermes comme la nôtre, le Marché est une excellente façon de vendre nos produits et de rejoindre plus de consommateurs ", dit Brian Maloney, de la Ferme Brylee. La petite exploitation de Thurso produit du boeuf Angus et de l'agneau nourris à l'herbe, sans herbicide ni pesticide.

Les clients choisissent et commandent en ligne. Ils passent chercher leur commande le jeudi, au nouveau local du MSRO de la rue Eddy, à Gatineau, où ils peuvent rencontrer les producteurs présents et parfois même déguster quelques produits, histoire de faire un peu de promotion...

À suivre dans cette section

Trois jeunes ingénieurs aux commandes
Mis à jour le 04/07/2013

À la une

Comment croître grâce à la dette?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. Toutes les dettes ne sont pas néfastes pour votre entreprise. Voici comment séparer le bon grain du mauvais:

Comment peut-on amadouer le crédit?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. La crise de la COVID-19 crée un stress financier important sur les entreprises.

Le plan d'affaires est-il essentiel au démarrage d'une entreprise?

Édition du 23 Septembre 2020 | Catherine Charron

BALADO. On ne «construit pas les pyramides sans avoir déjà construit un château de sable».