Enfin des jobs pour les Innus de Pessamit !

Publié le 11/02/2011 à 00:00, mis à jour le 14/02/2011 à 13:54

Enfin des jobs pour les Innus de Pessamit !

Publié le 11/02/2011 à 00:00, mis à jour le 14/02/2011 à 13:54

Par Pierre Théroux

Raphaël Picard, du Conseil des Innus de Pessamit

À une quarantaine de kilomètres à l'ouest de Baie-Comeau, se trouve la communauté de Pessamit dont plus de 63 % de la population a moins de 35 ans. Les 3 000 Innus vivent de chasse et de pêche, exploitent quelques commerces ou travaillent pour les différents services publics administrés par le Conseil des Innus, le principal employeur.


" On s'est toujours occupé à gérer les programmes du gouvernement plutôt que de tirer profit du potentiel économique du territoire ", déplore Raphaël Picard, chef du Conseil des Innus de Pessamit depuis huit ans.


La situation est sur le point de changer, alors que des projets de développement minier, d'implantation de petites centrales hydroélectriques et d'exploitation de biomasse pointent à l'horizon.


Une entente historique


En mai, le Conseil a conclu une entente avec deux petites minières. Selon cet accord, Pessamit consent à ce que les sociétés québécoises Argex et Saint-Georges procèdent à l'exploration minière d'une partie de son territoire. En retour, celles-ci concèdent à Pessamit un droit de première participation sur tout projet sur le territoire. L'entente, qui prévoit notamment la construction d'une usine de transformation sur le territoire de Pessamit, anciennement appelé Betsiamites, entraînerait la création d'environ 450 emplois, dont une centaine parmi la communauté innue.


" Ce partenariat est une occasion unique de développement pour notre communauté ", commente le chef Picard, qui déplore que les gens de la communauté soient exclus de l'employabilité dans les grandes entreprises de la région.


Il qualifie d'historique l'entente conclue avec les deux entreprises minières. Cette fois " les promoteurs sont venus nous voir, comme s'ils parlaient à un gouvernement, pour avoir le consentement et l'implication de la communauté ", dit-il.


Il y a quelques années, Raphaël Picard et le Conseil des Innus avaient fait les manchettes au cours d'une saga judiciaire visant à empêcher Kruger de poursuivre ses activités sur l'Île René-Levasseur, située au coeur du territoire revendiqué par la communauté.


Les droits des Innus ne sont pas un obstacle au développement économique, ajoute celui qui avait alors été décrit comme un opposant à de tels projets. " Nous sommes prêts à contribuer au développement du territoire lorsqu'il se fait de façon respectueuse de l'environnement et de nos droits ancestraux ", dit M. Picard.


Le type d'entente conclue avec les sociétés minières " est la voie à suivre pour notre avenir ", précise-t-il.


Un mois après la signature de cette entente, Pessamit se voyait octroyer 2 des 12 projets retenus par Hydro-Québec pour l'achat d'électricité provenant de petites centrales hydroélectriques de 50 MW et moins.


Hydro-électrique Pessamit investira 65 millions de dollars dans le développement des centrales sur la rivière Sault-aux-Cochons. Enfin, la communauté de Pessamit mise aussi sur l'implantation d'une usine de transformation de copeaux de bois en granules industrielles.

À suivre dans cette section

Trois jeunes ingénieurs aux commandes
Mis à jour le 04/07/2013

image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

Le sociofinancement part à la conquête des régions

04/10/2017 | Matthieu Charest

En quête de rayonnement, la plateforme de financement participatif Ulule s’apprête à traverser le Québec.

Vendeur patient et acheteur combatif

Mis à jour le 14/02/2011

Dès son arrivée dans l'entreprise familiale, Groupe Autocar Jeannois, au début des années ...

OPINION Nouvelle patronne, nouveau produit
Mis à jour le 14/02/2011
Un parcours tracé depuis le jeune âge
Mis à jour le 14/02/2011
La roue tourne chez Dumoulin Bicyclettes
Mis à jour le 14/02/2011

À la une

2341 résidences inondées et 706 maisons isolées par les eaux

Cinq inondations majeures sont toujours en cours, entre autres aux abords du lac Saint-Pierre et de la rivière Chaudière

Le pétrole bondit à la fin des exemptions sur le pétrole iranien

Il y a 35 minutes | AFP

Les cours du pétrole se maintenaient en forte hausse lundi matin.

Halliburton triple son bénéfice et annonce la fin des bas prix

Il y a 19 minutes | AFP

Halliburton a indiqué que la période de baisse des prix de ses équipements et technologies était terminée.