GE Bromont se modernise

Publié le 29/05/2010 à 00:00

GE Bromont se modernise

Publié le 29/05/2010 à 00:00

Philippe Simonato, GE Bromont [Photo : Gilles Delisle]

La récession ne produit pas que des catastrophes. Pour certaines sociétés, c'est aussi l'occasion de revoir les façons de faire, comme cela a été le cas pour GE Aviation, à Bromont.

Dire que GE Aviation navigue dans un secteur difficile est un euphémisme. Fabricant d'aubes à compresseur pour les moteurs d'avions de Boeing, Airbus, Bombardier et Embraer, l'entreprise doit sans cesse se démarquer des 80 autres sites de fabrication répartis dans le monde, tous fournisseurs de la chaîne d'approvisionnement de GE Aviation. La maison mère agit à titre de client exclusif.

Secteur difficile

Dès septembre 2008, l'usine de Bromont a été touchée par la grève des employés de Boeing. Puis, la grippe A(H1N1) et la crise financière ont entraîné un déclin du trafic aérien mondial. Résultat : les sociétés d'aviation se sont ajustées et ont remisé une partie de leur flotte.

Ce mouvement d'ensemble a coûté cher à GE, de Bromont, explique Philippe Simonato, son directeur général. " Notre volume de production a chuté de 20 % entre 2008 et 2009, et nous avons dû procéder progressivement à une centaine de licenciements. "

La baisse d'activité a cependant eu des effets positifs, estime M. Simonato. " Nous avons travaillé fort pour développer de nouveaux produits et agrandir certaines de nos cellules de production. Nous avons revu notre organisation du travail, automatisant grandement certains postes. Nous avons maintenant plus de 100 robots à l'oeuvre à l'usine. "

Un programme d'investissements de 63,5 millions

Cet effort d'innovation a été récompensé en avril dernier par un investissement de 63,5 millions de dollars de GE Canada. Québec a allongé 13,3 millions.

L'investissement permettra à l'usine de se garnir en équipement et en outillage sur une période de six ans. " Tout cela nous permettra de créer 80 emplois, j'espère même plus, pour des activités qui n'existaient pas il y a trois mois ", dit M. Simonato.

Sortie de crise pour GE Aviation, de Bromont ? " On n'a pas encore retrouvé notre volume de production de 2008, mais on prévoit certainement une augmentation par rapport à 2009 ".

À suivre dans cette section

Trois jeunes ingénieurs aux commandes
Mis à jour le 04/07/2013

image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Le Québec brille à l'international dans les poudres métalliques

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. En matière de fabrication additive, l'un des points forts du Québec les plus souvent évoqués est...

La COVID-19 a stimulé la demande de fabrication additive

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. C'est l'une des belles histoires positives qui apportent un peu de contraste à cette sombre crise.

Le grand défi de l'adoption de la fabrication additive

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. Avec 35 % des ventes mondiales, les États-Unis représentent le premier marché pour la fabrication...