Priorité à l'efficacité énergétique

Publié le 03/04/2010 à 00:00

Priorité à l'efficacité énergétique

Publié le 03/04/2010 à 00:00

Par Pierre Théroux

Yvon Brosseau, du Centre d'excellence en efficacité énergétique

La Mauricie recevra de l'aide pour développer sa filière de l'énergie.


Le Centre d'excellence en efficacité énergétique (C3E) entend appuyer le développement économique en soutenant l'émergence d'entreprises technologiques oeuvrant non seulement dans le secteur de l'efficacité énergétique, mais aussi dans celui des nouvelles techno logies et sources d'énergie. " Notre travail appuie le transfert de technologie et la commercialisation dans le secteur des technologies énergétiques ", résume Yvon Brousseau, pdg de cet organisme implanté à Shawinigan depuis l'été dernier.


Le C3E s'intéresse plus particulièrement aux projets qui favorisent la mise en valeur de l'efficacité énergétique dans les immeubles, les procédés industriels, les communications et les technologies de l'information, les bio-industries et les transports.


" Nous avons une orientation très industrielle, avec des interventions en aval de la R-D ", dit M. Brousseau, qui est en poste depuis six mois.


Une première entreprise


Bien que son épicentre soit en Mauricie, le C3E a un mandat de développement national, précise-t-il. " Notre plan d'action est aussi de faire rayonner la Mauricie à l'échelle nationale et internationale ", dit Yvon Brousseau.


La présence du C3E dans la région a déjà permis d'attirer à Shawinigan une jeune pousse de Montréal, DynERGEN Biodiesel. L'entreprise, qui souhaite exploiter et commercialiser des usines de transformation d'énergies renouvelables, a annoncé en février des investissements de 11,4 millions de dollars (M$) pour s'implanter dans l'incubateur du Technoparc de Shawinigan.


" C'est non seulement une première retombée du C3E, mais aussi, un bel exemple de concertation entre les organisations de la région pour attirer des entreprises ", commente Yvon Brousseau.


Financement et réseau d'expertise


Le C3E a de grandes ambitions. L'organisme vise à mettre en oeuvre plus de 140 projets totalisant des investissements d'environ 50 M$ sur cinq ans. Le financement provient notamment du fonds Cycle-C3E Capital, un des trois fonds d'amorçage d'entreprises technologiques attribués récemment par le gouvernement du Québec. L'Agence de l'efficacité énergétique a aussi prévu une aide financière pouvant atteindre 7 M$. Outre le financement, les entreprises auront aussi " accès au réseau d'expertise de nos partenaires ", dit Yvon Brousseau.


Rio Tinto Alcan, Hydro-Québec et Cascades sont parmi la dizaine de partenaires industriels qui participent aux activités du C3E.


Partenaire-fondateur du C3E, Rio Tinto Alcan participe à la mise sur pied du Centre au moyen d'une contribution de 1,4 M$ pour les cinq prochaines années. Pour sa part, le gouvernement fédéral a injecté 9,6 M$ pour le financement du Centre d'excellence en efficacité énergétique.

À suivre dans cette section

Trois jeunes ingénieurs aux commandes
Mis à jour le 04/07/2013

image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

Sur le même sujet

TSX: l'énergie pourrait mieux performer

Édition du 20 Avril 2019 | Stéphane Rolland

Les prévisions de bénéfices des analystes pour les sociétés inscrites au S&P/TSX sont très «prudentes», ...

Énergir veut vendre uniquement du gaz vert

Édition du 23 Mars 2019 | François Normand

Même s'il est très loin de son objectif, le producteur et distributeur d'énergie Énergir souhaite un jour vendre ...

À la une

La résilience de la Bourse surprend encore

BLOGUE. La confiance des consommateurs et le rebond des mises en chantier font espérer que l'économie tient bon.

Pourquoi le changement climatique menace les investisseurs

18/05/2019 | François Normand

ANALYSE - La Banque du Canada met en garde les investisseurs contre les actifs échoués ou Stranded Assets.

Pourquoi Donald Trump s'attaque à la Chine

17/05/2019 | François Normand

BALADO - La Chine veut devenir numéro un en termes de qualité dans 10 secteurs clés à la base de l'économie américaine.