Un ÉcoMarché de solidarité régionale à Longueuil

Publié le 07/06/2010 à 09:11

Un ÉcoMarché de solidarité régionale à Longueuil

Publié le 07/06/2010 à 09:11

Par Aude Marie Marcoux

Les consommateurs de produits maison et d’aliments biologiques pourront bientôt s’approvisionner à Longueuil. À la fin de juin, l’ÉcoMarché de solidarité régionale commencera ses activités dans l’arrondissement de Saint-Hubert.

Une trentaine de petits producteurs, tous situés à proximité, offriront plus de 500 produits aux consommateurs (fruits, légumes, viande, volaille, charcuteries, confitures et fromages artisanaux) par l’entremise d’un marché virtuel, à www.ecomarchedesolidarite.org

Les membres feront leurs emplettes sur cette vitrine Web, placeront leur commande et la récupèreront ensuite une fois par semaine au point de cueillette : les Gourmandises de Sophie.

Gerard Barrios, chargé de projet chez Nature-Action Québec, l’organisme qui chapeaute le projet, explique que l’initiative répond au besoin des consommateurs, qui se préoccupent de plus en plus de leur alimentation. Ils veulent savoir d’où viennent les aliments qui se retrouvent dans leur assiette et dans quelles conditions ils ont été produits.

Ainsi, les fournisseurs participants doivent répondre à certains critères, explique M. Barrios. D’abord, leur localisation par rapport au point de distribution doit être au plus de 50 km. Ensuite, si leurs produits ne sont pas certifiés biologiques, ils doivent respecter de bonnes pratiques agro-environnementales. Les éleveurs par exemple, ne doivent pas utiliser ni antibiotiques ni hormones de croissance.

«L’ÉcoMarché vise la promotion de l’achat local. En achetant dans sa collectivité, l’argent y reste et on réduit les émissions de GES émis par le transport des aliments», dit M. Barrios. L’initiative offre aussi une vitrine intéressante aux petits producteurs.

Réseau de distribution

«Plusieurs de ces petits producteurs n’ont pas accès à la chaîne de distribution organisée d’une épicerie, parce qu’ils ne produisent pas des quantités nécessaires pour approvisionner trois ou quatre ou IGA ou Metro.»

Fondée en 1986, Nature-Action Québec est née de l’association de citoyens de Saint-Bruno-de-Montarville qui voulaient proposer une solution de rechange à l’emploi des pesticides en milieu résidentiel. Depuis, le champ d’action de l’organisme sans but lucratif s’est élargi.

Nature-Action lance des dizaines de projets chaque année dans plusieurs domaines, qui vont de la gestion des matières résiduelles à la protection des milieux naturels, en passant par la consommation responsable, dont est issu l’ÉcoMarché.

L’ÉcoMarché de Beloeil vu le jour en mai 2008, puis ceux de Sainte-Julie et de Chambly en 2009. Cet été, Nature-Action vise l’ouverture de trois nouveaux points de service, dont un à Longueuil.

À suivre dans cette section

Trois jeunes ingénieurs aux commandes
Mis à jour le 04/07/2013

À la une

Bourse: Wall Street au vert, attendant toujours un plan de relance

Mis à jour le 22/10/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street termine au vert, avant le dernier débat Trump-Biden.

Titres en action: Precision Drilling, Corus, Rogers, Coca-Cola...

Mis à jour le 22/10/2020 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Abitibi: une importante mine d'or pourrait reprendre du service en 2021

L’une des plus importantes mines d’or en Abitibi−Témiscamingue, la mine Kiena, pourrait reprendre sa production en 2021.