La double mission de Certex

Publié le 10/02/2011 à 00:00, mis à jour le 11/02/2011 à 10:56

La double mission de Certex

Publié le 10/02/2011 à 00:00, mis à jour le 11/02/2011 à 10:56

Par Aude Marie Marcoux

Gilles Cossette, de Certex [Photo : Gilles Delisle]

C'est dans l'arrondissement de Saint-Hubert qu'une grande partie des vêtements usagés de la Rive-Sud trouvent une deuxième vie. Certex reçoit chaque semaine 120 tonnes de vêtements, souliers et textile, soit 6 000 tonnes par an.

" Notre métier est de recycler les textiles. Cependant, notre première mission est de fournir du travail aux personnes qui ont des handicaps fonctionnels ", précise Gilles Cossette, directeur général de Certex. L'entreprise sans but lucratif emploie 135 personnes, dont 98 ont des limitations fonctionnelles.

Le centre de tri et de recyclage de textile de Saint- Hubert dispose de 11 points où les gens peuvent déposer leurs vêtements usagés.

Le chiffre d'affaires de Certex a atteint 4,3 millions de dollars à son dernier exercice, dont 1,8 million proviennent de subventions.

Certex a trois grandes lignes de produits. La plus importante est d'abord la vente à l'étranger des vêtements, souliers et textiles usagés qui peuvent encore servir. Environ 40 % des vêtements récupérés sont exportés en Afrique.

Ensuite, près de 15 % du textile recueilli sert à la confection de chiffons fabriqués à partir de matière recyclée.

Enfin, Certex prépare des ballots qui sont vendus à des entreprises de défibrage. Cette matière première peut servir à la confection d'autres vêtements.

L'entreprise cherche par ailleurs des débouchés pour le matériel qui ne trouve pas preneur, comme les oreillers. L'objectif : éviter de les envoyer à l'enfouissement.

Selon M. Cossette, ces matières pourraient être utilisées à des fins énergétiques, entre autres par les cimenteries. Reste à déterminer qui paiera la note. Celui qui s'approvisionne de ces matières ou celui qui s'en débarrasse ? " Nous sommes en discussion avec une multinationale qui réalise des milliards de dollars de vente. Ce sont des négociations entre David et Goliath ", dit M. Cossette.

À suivre dans cette section

Trois jeunes ingénieurs aux commandes
Mis à jour le 04/07/2013

À la une

Minéraux critiques et stratégiques: attention aux angles morts

30/10/2020 | François Normand

ANALYSE — L'implantation d'un grand constructeur de voitures électriques au Québec serait un «game changer».

Bourse: Wall Street termine son pire mois depuis mars

Mis à jour le 30/10/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street termine dans le rouge vendredi pour son avant-dernière séance avant l’élection.

Titres en action: Shaw, Impériale, Colgate-Palmolive, Chevron...

Mis à jour le 30/10/2020 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.