Des restos pour brasser des affaires dans Lanaudière

Publié le 10/05/2010 à 10:10

Des restos pour brasser des affaires dans Lanaudière

Publié le 10/05/2010 à 10:10

Par lesaffaires.com

Vu la concentration culturelle et scolaire créée par le Théâtre Hector-Charland et le Collège de l’Assomption, tout un réseau de restaurants, dont plusieurs de fine cuisine, s’est développé sur le boulevard De l’Ange-Gardien, à L’Assomption, dit Joffrey Bouchard, directeur général du CLD de L’Assomption. Après un choix difficile, ce dernier conseille deux adresses alléchantes.

Le Rocco’s Ristorante, un restaurant italien de style lounge. « Avec ses salles fermées et ses banquettes de cuir assez hautes, l’endroit est vraiment propice aux rencontres d’affaires un peu plus privées, car il favorise beaucoup l’intimité », note M. Bouchard.

Le Prieuré, un restaurant français à la cuisine succulente et très raffinée, est aussi intéressant, selon M. Bouchard. Le bâtiment et le décor chaleureux sont de style antique. « Avec sa fine cuisine très haut de gamme, l’endroit intéressera peut-être davantage quelqu’un qui cherche à impressionner ou qui a un gros compte de dépenses ! » note M. Bouchard.

Le Fin Farfadet est une petite trouvaille sur la rue Notre-Dame, à Le Gardeur. Le chef Michel Mendes concocte des plats aux saveurs du terroir québécois. « Quelqu’un qui veut découvrir des types de cuisine, des menus qui varient d’une journée à l’autre en fonction des produits que le chef déniche, sera servi », note M. Bouchard. Le chef aime bien parler avec ses clients, « ce qui peut rendre un repas d’affaires plus sympathique et moins formel », ajoute M. Bouchard.

Pour les repas plus légers, Stéphane Paré, directeur des services aux entreprises et commissaire au développement économique à la MRC de L’Assomption, a choisi Les Délices du Lao Thaï, rue Notre-Dame, à Repentigny. « C’est santé, donc une belle occasion de manger plus de légumes que de viande ! » note-t-il.

Quand il veut en mettre plein la vue à quelqu’un en période estivale et qu’il souhaite faire vivre une expérience agro-touristique, M. Paré invite son hôte au Domaine de l’Île Ronde. On s’y rend en bateau, à partir de Saint-Sulpice. « On se rend sur l’Ile et là, il fait toujours beau, toujours soleil ! » dit M. Paré.

Autres suggestions

Le Lapin qui tousse
410, rue Notre-Dame, Joliette
Le restaurant recommandé par Robert Verreault, directeur général de l'usine Bridgestone, à Joliette, est Cuisine, de tradition belge et française, qui accommode des produits du terroir lanaudois. 

La Belle Excuse
524, Saint-Viateur, Joliette
Cherchant toujours à créer un style unique, la Belle Excuse offre des produits du terroir recherchés et des vins d’importation privée susceptibles de satisfaire les plus fins gourmets. L’ambiance est chaleureuse, et le service personnalisé.

Restaurant Matize
343, boulevard Manseau, Joliette
Un joli petit restaurant dont l’accueil et l’ambiance sont chaleureux et sympathiques. On y déguste une fine cuisine du terroir. Service impeccable.

Le Fil d’Ariane
400, boulevard Manseau, Joliette
Ce restaurant gastronomique avec terrasse propose une cuisine européenne de saison. La carte des vins a été récipiendaire de la Carte d'or 2008. L’accueil y est chaleureux, le service courtois, et les plats savoureux. 

Étang des Moulins
888, rue Saint-Louis, Terrebonne
Le restaurant loge dans une maison historique qui offre un cachet d’autrefois et une vue imprenable sur l’Île-des-Moulins. L’atmosphère est feutrée et chaleureuse. Ce restaurant propose une fine cuisine française et thématique. Le Guide Debeur lui décerne 4 étoiles depuis 20 ans.

À suivre dans cette section

Trois jeunes ingénieurs aux commandes
Mis à jour le 04/07/2013

image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

La COVID-19 semble déjà avoir un impact sur les habitudes d'achat en ligne

Vingt-huit pour cent des répondants ont affirmé avoir effectué davantage d’achats en ligne depuis le début de la crise.

Guide de survie de l'extraverti en confinement

11:14 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. Voici cinq suggestions pratiques pour nos compagnons extravertis qui n'en peuvent plus de la quarantaine.

Le producteur de cannabis CannTrust se protège de ses créanciers

Cela lui permettrait de terminer la mise en oeuvre de son plan d’assainissement pour son installation de Vaughan.