Bridgestone mise sur le long terme

Publié le 09/02/2011 à 00:00, mis à jour le 11/02/2011 à 09:03

Bridgestone mise sur le long terme

Publié le 09/02/2011 à 00:00, mis à jour le 11/02/2011 à 09:03

Par Alain Duhamel

Robert Verreault, de Bridgestone Joliette [Photo : Gilles Delisle]

L'appréciation du dollar canadien pèse sur l'usine de Joliette du fabricant de pneus Bridgestone. Mais l'entreprise japonaise n'envisage pas d'y ralentir ses activités. Elle a réagi à la conjoncture en resserrant les rangs.

" La parité de la devise canadienne nous heurte, dit Robert Verreault, directeur de l'usine. La solution n'est pas de ralentir, ni même de changer notre production. "

L'usine de Joliette, l'unique installation de fabrication de Bridgestone au Canada, écoule aux États-Unis environ 95 % de sa production : 5,4 millions de pneus de voitures, de camionnettes et de véhicules utilitaires. Elle emploie 1 250 personnes.

" Nous tenons pour acquis que le taux de change ne baissera plus jamais. Désormais, il faut agir comme si nous étions une entreprise des États-Unis, au milieu de l'Amérique. Alors, à parité, que faut-il faire pour rester concurrentiel ? " demande le dirigeant.

" Comme nous l'avons fait par le passé pour relever d'autres défis, nous examinerons avec les employés tous les endroits où nous pouvons réaliser des économies et améliorer la productivité de l'usine afin de limiter les dégâts. "

Depuis plusieurs années, le manufacturier a adhéré au programme Six Sigma qui a pour objectif la recherche constante du zéro défaut et du zéro gaspillage. L'entreprise s'est aussi démarquée dans le réseau mondial de Bridgestone pour son application du suru-raku (calme et facile) qui vise, entre autres, à normaliser dans toute l'usine les bonnes pratiques imaginées en équipe pour faciliter l'exécution efficace du travail.

Juste-à-temps

Le programme de modernisation de l'équipement et de la machinerie annoncé l'automne dernier arrive donc à point nommé. Depuis qu'elle a acquis l'usine en 1988, Bridgestone a investi près d'un demi-milliard de dollars dans ses installations, et se propose d'injecter à nouveau 40 millions de dollars, y compris une contribution de 4,8 millions de dollars du gouvernement québécois.

L'objectif est d'accroître la capacité de l'usine à produire de petits lots de pneus complexes dans un plus grand nombre de modèles. " Bridgestone n'a pas cessé d'investir dans son usine de Joliette, c'est une très belle reconnaissance ", affirme fièrement Robert Verreault au sujet de cet investissement.

En début d'année, Bridgestone et Emploi-Québec ont aussi décidé d'investir ensemble 4,4 milllions de dollars dans la formation des employés.

Bridgestone, dont le siège social est à Tokyo, exploite 46 usines de pneus dans le monde et emploie plus de 133 000 personnes.

À suivre dans cette section

Trois jeunes ingénieurs aux commandes
Mis à jour le 04/07/2013

image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

À la une

Prévoir la relance du Québec inc. au lendemain de la COVID-19

Il y a 59 minutes | Catherine Charron

Un groupe de ministres mené par Eric Girard se penche sur les conséquences économiques de la COVID-19.

La COVID-19 semble déjà avoir un impact sur les habitudes d'achat en ligne

Vingt-huit pour cent des répondants ont affirmé avoir effectué davantage d’achats en ligne depuis le début de la crise.

Guide de survie de l'extraverti en confinement

11:14 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. Voici cinq suggestions pratiques pour nos compagnons extravertis qui n'en peuvent plus de la quarantaine.