Péninsule branchée

Publié le 28/03/2009 à 00:00

Péninsule branchée

Publié le 28/03/2009 à 00:00

Par Claudine Hébert

Les Gaspésiens et les Madelinots ont la mer, les montagnes et la forêt à leurs portes. Désormais, ils ont aussi la fibre optique.

Grâce à son réseau collectif de fibre (qui offre le service aux organismes communautaires et publics à des tarifs très avantageux), qui ceinture les 1 000 kilomètres de la péninsule, la Gaspésie est l'une des régions les plus branchées du Québec. Depuis plus de deux ans, toutes les municipalités du territoire bénéficient des avantages de cette technologie qui abolit les distances en matière de télécommunications. Les écoles, bibliothèques, arénas et hôtels de ville ont été les premiers branchés. Même les Îles-de-la-Madeleine profiteront bientôt de ce réseau. La fibre optique traverse les eaux du golfe par deux câbles sous-marins.

Un vent nouveau souffle en Gaspésie. Longtemps dépendante de la mer et de la forêt, son économie s'ouvre à l'ère des communications.

" Il s'agit d'un atout majeur pour attirer des entreprises technologiques ", dit Gilbert Scantland, directeur général de la Conférence régionale des élus de Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine. Les dividendes de ce réseau de communications, qui a nécessité un investissement de 18 millions de dollars des gouvernements de Québec et d'Ottawa, n'ont d'ailleurs pas tardé.

Les centres d'appels éclosent en Gaspésie. Sept centres y ont vu le jour, ce qui représente plus de 500 emplois directs. Nathalie Normandeau, vice-première ministre et ministre responsable de la région, souhaite que ce nombre grimpe à une cinquantaine. Parmi les centres d'appels qui s'y sont établis, il y a celui de la SAAQ, à Murdochville, et celui du Régime québécois d'assurance parentale, à Sainte-Anne-des-Monts.

Une étape reste à franchir : donner un accès haute vitesse à toute la population aux mêmes prix que partout ailleurs au Québec, soit de 30 à 40 $ selon les services. Actuellement, 60 % des Gaspésiens y ont accès. Cette proportion devrait atteindre 95 % d'ici la fin de 2009, promet M. Scantland. Pour y parvenir, le réseau gaspésien aurait d'ailleurs choisi la nouvelle technologie 3G+, qui offre à la fois la téléphonie cellulaire et la haute vitesse.

À la une

Déconstruire les vieux mythes

BLOGUE INVITÉ. En achetant Clearwater Seafoods, les Mi’kmaq ont montré qu’ils savent brasser des affaires.

Les objectifs d’Equinor, BP et Shell «incompatibles» avec l’accord de Paris

13:30 | AFP

Les scénarios parviennent pas à limiter le réchauffement et dépasseraient largement la limite de 1,5 °C.

Stations de ravitaillement d’hydrogène: la Québécoise Charbone conclut une entente

Charbone a donné en juin le premier coup de pelle de la construction de son usine d’hydrogène vert à Sorel-Tracy.