Les croisières débarquent en nombre

Publié le 01/10/2011 à 00:00, mis à jour le 30/09/2011 à 10:01

Les croisières débarquent en nombre

Publié le 01/10/2011 à 00:00, mis à jour le 30/09/2011 à 10:01

Par Claudine Hébert

Les retombées des croisières internationales dans le golfe du Saint-Laurent ne se limitent pas à la construction de nouveaux quais. Les côtes de la péninsule gaspésienne recueilleront plus de 30 millions de dollars (M$) en investissements d'ici mars 2013 afin d'améliorer les structures d'accueil et bonifier l'offre touristique.

L'année 2011 a sonné le coup d'envoi des croisières internationales aux Îles-de-la-Madeleine. Plus de 10 M$ sont prévus à cet effet. "C'est ce que j'appelle des avantages collatéraux pour les résidants de la région", souligne Denis Bourque, coordonnateur du produit croisières pour Escale Îles de la Madeleine.

Six navires de plus de 2 200 passagers ont fait escale à Cap-aux-Meules cette année. "Des escales dont le taux moyen de débarquement a atteint plus de 95 %", souligne M. Bourque. En comparaison, ce taux est estimé à 75 % pour les neuf escales du fleuve Saint-Laurent.

Escale Îles de la Madeleine enregistre une hausse de 15 % de passagers pour l'année 2012. "Et les réservations ne sont pas encore terminées", dit M. Bourque. Le marché des croisières, y compris les croisiéristes du Groupe CTMA, principalement originaires de la province, correspond à 20 % des 50 000 visiteurs annuels aux Îles, souligne M. Bourque.

Un peu moins de 6 000 passagers ont fait escale du côté de Gaspé cette année. Mais on prévoit un nombre record en 2012, avec près de 25 000 passagers confirmés, fait savoir René Trépanier, directeur général de l'Association des croisières du Saint-Laurent.

Des efforts et des investissements

La Gaspésie poursuit ses efforts afin d'attirer les bateaux de croisière. Chandler s'offre un parc linéaire en bord de mer estimé à 8 M$. Percé fait l'objet de nouveaux aménagements de 1,5 M$ pour améliorer ses structures d'accueil. Un autre montant de 10 M$ servira à construire une nouvelle promenade sur le littoral.

La gare de VIA Rail à Gaspé, endommagée par un incendie en 2010, sera reconstruite au coût de 5 M$. Le nouveau bâtiment doit être achevé au printemps 2013. Outre les services de gare, il accueillera les bureaux de la Société du chemin de fer de la Gaspésie, responsable du futur train touristique, d'une capacité de 500 passagers, qui entrera en gare dès 2013.

Enfin, devant le succès du transport des croisiéristes par navettes, Escale Gaspésie investira 12 M$ dans le projet Berceau du Canada et la reproduction des quais de pêcheurs, bâtiments et commerces du début du 20e siècle, dans la baie de Gaspé.

À suivre dans cette section

Trois jeunes ingénieurs aux commandes
Mis à jour le 04/07/2013

image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

À la une

La Montérégie poursuit son expansion

Édition du 01 Juin 2019 | Pierre Théroux

FOCUS RÉGIONAL: MONTÉRÉGIE. Forte de nombreux projets d'investissements et d'implantation ...

La Laiterie Chalifoux à l'assaut des États-Unis

Édition du 01 Juin 2019 | Pierre Théroux

FOCUS RÉGIONAL: MONTÉRÉGIE. Moins de cinq ans après avoir fait une entrée ...

La croissance continue de Fenplast

Édition du 01 Juin 2019 | Pierre Théroux

FOCUS RÉGIONAL: MONTÉRÉGIE. L’image est impressionnante. Pour démontrer l’efficacité de ses fenêtres insonorisées...