Wiptec, un expert de la gestion des stocks

Publié le 08/02/2011 à 00:00, mis à jour le 11/02/2011 à 08:49

Wiptec, un expert de la gestion des stocks

Publié le 08/02/2011 à 00:00, mis à jour le 11/02/2011 à 08:49

Par Claudine Hébert

Martin, Sébastien et Jocelyn Ball, de Wiptec [Photo : Claudine Hébert]

Les frères Martin et Jocelyn Ball ont décidé de tirer profit du courant de mondialisation des échanges pour créer, en 2002, une entreprise de logistique de tierce partie.

Wiptec, de Sherbrooke, se spécialise dans l'optimisation d'entreposage, la gestion des stocks, la préparation de commandes et divers autres services à valeur ajoutée, comme l'emballage et la livraison. " Nous sommes un intermédiaire dans la chaîne d'approvisionnement ", dit Martin Ball, qui copréside Wiptec en compagnie de son frère aîné, Jocelyn.

" Autrefois, les dirigeants d'entreprise voulaient tout contrôler. En 2010, c'est tout à leur avantage de bénéficier de services d'impartition logistique. Que les entrepreneurs se concentrent sur la création et la production, et nous veillerons à la distribution de leurs produits", souligne Martin Ball.

Des projets d'expansion

Aux États-Unis, plus de 70 % des entreprises font déjà appel à des services de logistique de tierce partie. Au Québec, la proportion est d'à peine 30 %. Le marché québécois offre donc un beau potentiel de croissance pour l'entreprise de 85 employés, qui compte trois entrepôts.

À long terme, Wiptec veut étendre ses services aux États-Unis. Boston, Chicago et Los Angeles sont dans sa mire. Mais dans l'immédiat, la PME donne priorité à l'expansion de ses services au Canada. Elle disposera à l'automne d'un entrepôt de 150 000 pieds carrés à Mississauga, en banlieue de Toronto, ce qui lui permettra de mieux couvrir le centre du pays. " Et de mieux servir les besoins de notre principal client, Springs Canada ", fait remarquer Martin Ball.

Les frères Ball sont également en voie de signer une entente avec une entreprise de Vancouver pour assurer leur présence dans l'Ouest.

Saisir l'occasion

Les frères Ball ont toujours baigné dans le monde des affaires. Leur père Yvon dirigeait Transformation B.Y., un sous-traitant de Waterville TG. Les frères Ball avaient le choix : prendre la relève de l'entreprise paternelle ou fonder la leur.

Ils ont choisi la seconde solution lorsque l'entreprise Springs Canada a fait appel à leurs talents logistiques. Le manufacturier devait rapidement apporter des corrections à 10 conteneurs de serviettes mal étiquetées et mal emballées, à la suite de l'erreur d'un fournisseur chinois.

Les frères Ball ont compris que l'importation causait des problèmes de logistique de toutes sortes. " Avant, une rupture de stock pouvait être réglée en quelques jours, puis l'usine recommençait à produire. Aujourd'hui, l'usine est souvent établie à l'autre bout du monde, et l'approvisionnement ne se fait pas avant six semaines. C'est ici que Wiptec intervient, optimisant l'espace pour entreposer les stocks ", explique M. Ball.

Autrement dit, Wiptec permet aux entreprises d'épargner sur leurs coûts d'électricité, de location d'espace et d'assurances. La plupart de leurs clients parviennent à réduire de deux tiers l'espace dont ils ont besoin.

En marge de leurs projets d'expansion, les Ball pensent déjà à la relève. Ainsi, l'entrepôt de Mississauga sera dirigé par Sébastien Ball, le fils de Jocelyn.

À suivre dans cette section

Trois jeunes ingénieurs aux commandes
Mis à jour le 04/07/2013

image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

L'once d'or passe la barre symbolique du 2 000$

Il y a 1 minutes | AFP

Le prix du métal précieux n’a cessé de grimper depuis le début de l’année.

Tristan & Iseut veut se protèger de ses créanciers

MNP a expliqué que l’avis était souvent la première étape d’un processus de restructuration.

À surveiller: SNC-Lavalin, Telus et Air Canada

Mis à jour à 10:51 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de SNC-Lavalin, Telus et Air Canada? Voici quelques recommandations d'analystes.