Le calme après la tempête

Publié le 24/04/2010 à 00:00

Le calme après la tempête

Publié le 24/04/2010 à 00:00

Par Claudine Hébert

L'Estrie s'est plutôt bien sortie de la crise économique qui a ébranlé toute la planète. " L'ouragan avait déjà fait ses ravages ", précise Robert Fortin, du Ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation (MDEIE), région de l'Estrie.

Heureusement, le virage économique en mode innovation, entamé par l'Estrie, commence à porter fruit.

D'ailleurs, la plupart des emplois perdus ont été compensés par la création de postes dans les secteurs de la santé et des services (professionnels, scientifiques et techniques.) " Ce qui s'aligne tout à fait sur la nouvelle économie adoptée par la région ", fait remarquer Richard Auclair, directeur de la planification à Emploi Québec Estrie.

Le planificateur rappelle toutefois que l'Estrie n'aurait pu tirer son épingle du jeu sans la présence de ses deux universités et son économie diversifiée. À l'exception du secteur de la pêche, l'Estrie est présente dans presque tous les secteurs économiques, souligne-t-il.

La région accusait également un retard en matière d'emplois de service par rapport à la moyenne québécoise. Un recul que l'Estrie est en train de surmonter. " Le secteur des services représente 70 % de l'ensemble de nos emplois, soit 3 % de moins que la moyenne provinciale ", précise M. Auclair, qui considère cette hausse d'un bon oeil.

Sauf quelques exceptions, les emplois manufacturiers n'avaient pas la réputation d'être parmi les mieux rémunérés. La création de postes dans le secteur des services devrait se traduire par une hausse du salaire moyen, dit M. Auclair.

À la une

Le titre de Sonder recule légèrement à sa première journée en Bourse

Il y a 36 minutes | Denis Lalonde

Sonder a officiellement fait son entrée au Nasdaq mercredi après sa fusion avec la SPAC Gores Metropoulos II.

N'attendez pas l'entrevue de départ, faites en une de rétention

Il y a 36 minutes | Catherine Charron

RHÉVEIL-MATIN. Cette pratique gagne des adeptes en pleine pénurie de main-d'oeuvre.

Le CELI de Guillaume Roy-Gagné: commencer tôt, préserver la cagnotte

Édition du 19 Janvier 2022 | Jean Décary

C’est à la coquette somme de 19 000$ que s’élève la valeur du CELI de ce jeune homme originaire de Saint-Hyacinthe.